Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : La crise européenne menace la reprise, dit timothy geithner

Europe : La crise européenne menace la reprise, dit timothy geithner

Europe : la crise européenne menace la reprise, dit timothy geithnerEurope : la crise européenne menace la reprise, dit timothy geithner

WASHINGTON (Reuters) - La détérioration de la crise de la dette en Europe pourrait nuire significativement à l'économie des Etats-Unis et du monde entier, a averti jeudi le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner.

De plus en plus d'économistes s'attendent à ce que la crise de la dette fasse rechuter la zone euro en récession, ce qui pèserait sur une reprise américaine déjà fragile et compromettrait les chances de réélection de Barack Obama à la présidence l'année prochaine.

"L'Europe est si vaste et liée de si près à l'économie des Etats-Unis et du monde entier qu'une crise sévère en Europe pourrait provoquer d'importants dégâts en pesant sur la croissance et en affaiblissant la demande", a déclaré Timothy Geithner devant le comité bancaire du Sénat.

Les Etats-Unis et le Fonds monétaire international (FMI) exhortent les dirigeants européens à trouver une stratégie pour juguler la crise de la dette. Timothy Geithner a déjà appelé à démultiplier la puissance de tir du Fonds européen de stabilité financière (FESF), idée reprise par le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet.

"L'impératif premier est de s'assurer que les gouvernements et les systèmes financiers sous pression ont accès à un pare-feu financier plus puissant", a déclaré Timothy Geithner lors de son audition.

Devant le comité bancaire du Sénat, chargé d'évaluer la réponse de l'administration américaine aux risques posés au système financier du pays, le secrétaire au Trésor a tenté d'apaiser les craintes de voir les problèmes budgétaires européens entraîner une crise similaire à celle de 2008, qui avait été précipitée par la faillite de la banque Lehman Brothers.

"Nos sociétés sont dans une position bien plus forte", a-t-il dit. "Nos institutions ont des matelas de capitaux considérables".

Dave Clarke et Rachelle Younglai, Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...