Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : L'industrie ralentit en zone euro et baisse ses prix

Europe : L'industrie ralentit en zone euro et baisse ses prix

Europe : Repli en Europe de la croissance dans l'industrieEurope : Repli en Europe de la croissance dans l'industrie

PARIS/BERLIN/LONDRES (Reuters) - La croissance du secteur manufacturier de la zone euro a ralenti au mois de mars tout en restant solidement ancrée en partie grâce à des baisses de prix consenties par les entreprises et qui risquent de renforcer encore les tendances déflationnistes au sein du bloc, montrent les résultats définitifs des enquêtes PMI de Markit publiés mardi.

L'indice PMI manufacturier de la zone euro a reculé à 53,0, comme dans la version préliminaire annoncée le 24 mars, contre 53,2 en février.

Malgré ce plus bas en trois mois, il reste au-dessus de la barre des 50 séparant croissance et contraction, et sa valeur moyenne pour les trois premiers mois de l'année (53,4) est la plus élevée depuis le deuxième trimestre 2011, note Markit.

"L'enquête brosse le tableau d'une reprise large avec une hausse de la production dans tous les pays où elle est conduite pour le deuxième mois consécutif", a souligné Chris Williamson, économiste en chef de Markit.

L'activité manufacturière est repartie en France tout en restant solide en Allemagne. L'indice PMI manufacturier s'est inscrit à un plus haut de deux mois en Italie et il a enregistré un pic de 47 mois en Espagne.

Le sous-indice de la production pour l'ensemble de la zone euro, considéré comme un indicateur fiable de la croissance économique, a progressé à 55,6 en mars contre 55,3 en février mais celui mesurant les prix est repassé sous la barre des 50 pour la première fois depuis août dernier, alimentant les inquiétudes sur la faible inflation en zone euro.

"Nul doute que les tendances déflationnistes mises en évidence par la dernière enquête continueront de préoccuper les autorités et inciteront la BCE à poursuivre ses mesures de relance au cours des prochians mois", a souligné Chris Williamson.

Il ajoute que le tassement de la croissance des carnets de commande pourrait peser sur l'activité ce mois-ci.

La hausse des prix à la consommation au sein de la zone euro a ralenti à 0,5% en rythme annuel au mois de mars, au plus bas depuis novembre 2009, bien en dessous de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d'une inflation proche mais inférieure à 2,0% l'an à moyen terme.

La BCE devrait toutefois laisser sa politique monétaire inchangée à l'issue de sa réunion mensuelle jeudi, selon une majorité d'opérateurs du marché monétaire et d'économistes interrogés par Reuters.

Ils estiment que l'inflation au sein de la zone euro pourrait avoir touché un point bas et que la BCE pourrait attendre d'avoir plus d'éléments sur l'évolution des prix et sur la reprise économique, reportant d'éventuelles initiatives à sa réunion de politique monétaire de juin.

(Jonathan Cable, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...