Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : L'activité des entreprises de la zone euro accélère en octobre

Europe : L'activité des entreprises de la zone euro accélère en octobre

Europe : L'activité des entreprises de la zone euro accélère en octobreEurope : L'activité des entreprises de la zone euro accélère en octobre

PARIS/BERLIN/LONDRES (Reuters) - L'activité des entreprises de la zone euro a accéléré davantage que prévu en octobre, notamment soutenue par un afflux de nouveaux contrats dans le secteur des services, selon les indices PMI "flash" publiés vendredi.

Les premiers résultats de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achat ne mettent toujours pas en évidence de signes de pressions inflationnistes, les entreprises ayant de nouveau baissé leurs prix pour relancer leur activité après les avoir maintenus en septembre.

La version préliminaire de l'indice PMI composite est ressortie à 54,0 ce mois-ci, en hausse par rapport au chiffre de 53,6 mesuré en septembre et au-dessus des prévisions les plus optimistes des économistes interrogés pour établir le consensus Reuters, qui tablaient en moyenne sur un recul à 53,4.

Il dépasse le seuil de 50 permettant de distinguer croissance et contraction depuis juillet 2013.

"C'est un signe que l'économie se porte relativement bien. Cependant, cela suggère que si le QE (quantitative easing ou assouplissement quantitatif mis en oeuvre par la Banque centrale européenne, ndlr) semble exercer des effets positifs, ils ne sont pas encore suffisants", estime Chris Williamson, économiste de Markit.

L'indice PMI des services s'est établi à 54,2 ce mois-ci, après 53,7 en septembre, dépassant le consensus Reuters de 53,5.

L'indice PMI manufacturier est resté stable à 52,0 en octobre alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne en recul à 51,7.

Le sous-indice de la production a légèrement marqué le pas, à 53,3 contre 53,4 en septembre mais les entreprises du secteur manufacturier semblent avoir profité de la faiblesse de l'euro, la composante des nouvelles commandes à l'exportation atteignant un plus haut de quatre mois à 52,6.

Chris Williamson a relevé avec satisfaction que les résultats de l'enquête suggéraient que "les entreprises sont plus agressives en termes d'amélioration de leur productivité et de leur compétitivité".

(Service économique)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...