Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Forte hausse des Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Forte hausse des Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Forte hausse des Bourses européennes à la mi-séanceEurope : Forte hausse des Bourses européennes à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes progressent vivement mardi à la mi-séance et Wall Street est encore attendue en hausse, les investisseurs ayant rapidement conclu que les attentats à Paris vendredi n'affecteront pas durablement la reprise économique.

Les anticipations de hausse des taux de la Réserve fédérale américaine sont à nouveau au premier plan et maintiennent le dollar sur une tendance haussière. L'euro, affaibli en outre par la perspective de nouvelles mesures de soutien à la croissance de la Banque centrale européenne (BCE), est passé sous le seuil de 1,0650 dollar pour la première fois depuis avril. La devise se traite en baisse de 0,18% à 1,0665 dollar à mi-séance.

À Paris, l'indice CAC 40 s'adjuge 2,39% à 4.919,76 points vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,93% et à Londres, le FTSE gagne 1,94%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 2,22% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 2,23%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,5% à 0,6% après ses gains de 1,5% de la veille.

"Par le passé, les marchés ont déjà montré leur solidité face aux attentats. (...) La hausse de Wall Street permet de soutenir la tendance tout comme le recul de l'euro", commente un trader à Paris.

Le sentiment de marché est également soutenu par les dernières déclarations de l'économiste en chef de la BCE à la presse, ainsi que l'accord préliminaire signé entre la Grèce et ses créanciers internationaux.

La Bourse d'Athènes reprend 2,24% tandis que les rendements de la dette grecque se sont nettement détendus, la signature de l'accord devant permettre le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide à la Grèce.

Les anticipations de nouvelles mesures de soutien de la Banque centrale européenne ont été alimentées par les déclarations de Peter Praet à Bloomberg selon lesquelles l'environnement restera dominé à moyen terme par des pressions inflationnistes faibles et que le conseil de la BCE se demanderait si cela appelle à des mesures de soutien dans le climat d'incertitude accrue.

Tous les secteurs de l'indice européen Stoxx 600 sont dans le vert à mi-séance, avec des progressions allant de 1,3% à 2,8%. Le secteur de l'énergie se classe en tête (+2,78%) malgré un léger repli des cours du pétrole après leur forte hausse de la veille.

Aux valeurs, Suez gagne 6,2%, plus forte avancée du SBF 120, tandis qu'Engie recule de 1,77%. Le PDG d'Engie a demandé à des banques d'étudier des scénarios permettant à l'ex-GDF Suez de reprendre le contrôle de Suez, a rapporté lundi La Lettre de L'Expansion.

Randstad Holding, numéro du recrutement dans le monde, fait un bond de près de 6,75%, plus forte hausse de l'EuroFirst 300, après avoir annoncé une accélération de la croissance de son chiffre d'affaires en octobre, tout en se déclarant confiant sur ses marges en 2016.

EasyJet abandonne 4,37%, plus net recul de l'EuroFirst, victime de prises de profits après une période de forte hausse malgré l'annonce que la compagnie aérienne est confiante en l'avenir et commande de nouveaux Airbus A320, après un bénéfice en hausse de 18% sur son exercice clos fin septembre.

(Avec Atul Prakash et Alexandre Boksenbaum-Granier, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...