Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Début de semaine en ordre dispersé sur les marchés européens

Europe : Début de semaine en ordre dispersé sur les marchés européens

Europe : Début de semaine en ordre dispersé sur les marchés européensEurope : Début de semaine en ordre dispersé sur les marchés européens

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé lundi en ordre dispersé la première séance d'une semaine qui sera dominée par la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale et le référendum sur l'indépendance de l'Ecosse.

Toutes dans le rouge dans la matinée sous le coup de statistiques chinoises jugées peu rassurantes, les places européennes ont effacé une partie de leurs pertes en raison d'un regain d'activité dans le domaine des fusions et acquisitions, Francfort finissant même de justesse dans le vert (+0,09% pour le Dax).

À Paris, le CAC 40 a cédé 0,29% (-13,07 points) à 4.428,63 points et à Londres, le FTSE-100 a reculé de 0,04%. Les indices européens terminent en légère baisse avec -0,1% pour l'EuroStoxx 50 et -0,08% pour l'Eurofirst 300.

Les acteurs de marché ont l'esprit occupé par la décision de politique monétaire que prendra mercredi la Fed et par l'issue incertaine du référendum de jeudi sur l'indépendance écossaise.

Aux valeurs, les brasseurs étaient en première ligne après un article du Wall Street Journal évoquant une possible OPA d'Anheuser-Busch sur SABMiller.

Le titre SABMiller a pris 9,82%, deuxième hausse de l'indice Stoxx 600 derrière l'opérateur télécoms espagnol Jazztel dont le titre affichait un gain de 12,57% lorsqu'il a été réservé à la hausse vers la fin de la séance.

Le directeur financier d'Orange Espagne a déclaré début septembre que le groupe pourrait se mettre sur les rangs pour racheter les opérateurs espagnols Jazztel et Yoigo s'ils étaient mis en vente. Le titre Orange a perdu lundi 1,93%, à 11,44 euros.

Jazztel a de son côté annoncé la semaine dernière qu'il discutait de l'achat éventuel de Yoigo.

Les tensions géopolitiques continuent de peser sur les marchés, en particulier le conflit entre la Russie et l'Ukraine. Le gouvernement russe a annoncé lundi la création en 2015 d'un fonds de plusieurs milliards de dollars pour aider les entreprises visées par les sanctions occidentales.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street était pratiquement sans changement, les investisseurs levant le pied avant le début, mardi, de deux journées de réunion du comité de politique monétaire de la Fed (Fomc). Les investisseurs attendent de la banque centrale américaine des indices sur le calendrier du relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Sur le marché des changes, le dollar, qui progresse depuis début juillet, soit sa plus longue séquence de hausse depuis 1997, continue de se renforcer face à un panier de devises de référence.

Les cours du pétrole restent orientés à la baisse. Le Brent de la mer du Nord a touché vendredi son plus bas niveau depuis plus de deux ans, sous les 97 dollars le baril.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...