Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Clôture des marchés européens en hausse soutenus par le pétrole

Europe : Clôture des marchés européens en hausse soutenus par le pétrole

Europe : Clôture des marchés européens en hausse soutenus par le pétroleEurope : Clôture des marchés européens en hausse soutenus par le pétrole

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, après avoir passé une partie de la journée en territoire négatif, soutenues par la bonne tenue des cours du pétrole malgré un accord historique sur le programme nucléaire iranien.

Par ailleurs, les investisseurs parient sur un vote favorable du parlement grec sur les termes de l'accord conclu lundi entre Athènes et ses créanciers européens, ce qui a permis une cinquième séance de hausse d'affilée en Europe.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé sur un gain de 0,69% à 5.032,47 points dans un marché creux en ce jour férié. Le Footsie britannique a pris 0,23% et le Dax allemand 0,28%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a gagné 0,47% et le FTSEurofirst 300 0,46%.

A la clôture, les grands indices américains gagnaient 0,3% à 0,7%.

L'indice des valeurs européennes liées à l'énergie a progressé de 0,84%, une des plus fortes hausses sectorielles du jour. Les cours du pétrole brut, qui avaient chuté dans un premier temps dans l'anticipation d'un afflux de brut sur le marché mondial après l'accord iranien, se sont retournés à la hausse dans la perspective d'une reprise très progressive des exportations, sachant que les sanctions contre l'Iran restent en place pour le moment.

L'indice des valeurs automobiles (-0,76%) a accusé un des trois seuls replis sectoriels avec une perte de 0,97%. JP Morgan a abaissé ses prévisions pour le marché chinois au lendemain d'un avertissement de Brilliance China Automotive qui fabrique des voitures BMW dans le pays.

Peugeot a perdu 2,06%, plus net recul du CAC 40, malgré l'annonce par qu'il est en discussions avancées pour revenir en Iran.

L'euro se reprend face au dollar après son recul de 1,5% lundi, à la suite de l'annonce d'un repli inattendu des ventes au détail aux Etats-Unis en juin, qui réveille les craintes d'un nouveau ralentissement. La devise se traite autour de 1,1012 dollar après être passée sous 1,10 la veille.

(Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...