Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Baisse des Bourses européennes dans les premiers échanges

Europe : Baisse des Bourses européennes dans les premiers échanges

Europe : Baisse des Bourses européennes dans les premiers échangesEurope : Baisse des Bourses européennes dans les premiers échanges

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes perdaient quelque 0,5% mercredi dans les premiers échanges, notamment sous le coup du recul prononcé du compartiment automobile, de celui des télécoms et des valeurs bancaires et malgré la tentative de rebond des cours du pétrole.

À Paris, l'indice CAC 40 abandonne 0,19% à 4.276,05 points vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,73% et à Londres, le FTSE 0,35%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,49% et le FTSEurofirst 300 de 0,46%.

Alors que la poursuite de leur rechute avait lourdement pesé sur la séance de la veille puis sur Wall Street puis encore sur Tokyo, les cours du brut regagnent un peu de terrain, avec un brut léger américain (WTI) qui repasse la barre des 30 dollars.

Du coup, l'indice regroupant les valeurs pétrolières est stable. Celui réunissant les valeurs du luxe et celle des biens de consommation courante (+0,49%) est l'une des rares hausses, porté par le bond des titres LVMH (+5,3%) et Christian Dior et malgré le recul de l'action Swatch (-3,81%).

LVMH a publié mardi des résultats annuels en forte hausse, dopés par des effets de changes positifs, et a fait mieux qu'attendu au quatrième trimestre malgré les attentats de Paris et un contexte difficile pour le secteur du luxe.

Swatch a fait état d'un recul plus marqué que prévu de son bénéfice au titre de 2015, en raison de la vigueur du franc suisse.

La plus forte hausse de l'indice Stoxx 600 est à mettre à l'actif de Syngenta, qui avance 6,7% après que le groupe suisse a annoncé que la société publique chinoise ChemChina lancera sur lui une offre amicale de 43 milliards de dollars (39,4 milliards d'euros).

Le recul le plus marqué est inscrit par Fortum, en baisse de 8,6% après que le groupe de services aux collectivités contrôlé par l'Etat finlandais a annoncé des résultats et un dividende inférieurs aux attentes.

Le titre Deutsche Bank (-2,96%) est également mal orienté, pesant avec les banques italiennes (-1,1%), sur l'indice bancaire (-1,13%).

Les investisseurs continuer de se tourner vers des actifs jugés sûrs, tels les Bunds allemands et le yen japonais.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...