Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Athènes optimiste sur un accord, prudence des créanciers

Europe : Athènes optimiste sur un accord, prudence des créanciers

Europe : La Grèce voit un accord avec ses créanciers d'ici 10 joursEurope : La Grèce voit un accord avec ses créanciers d'ici 10 jours

ATHENES (Reuters) - La Grèce compte boucler un accord avec ses créanciers dans les dix jours à venir et a l'intention de rembourser toutes ses échéances du mois de juin, a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement.

"Nous pensons que les conditions ont évolué de façon à ce que (les négociations) progressent et dans les dix prochains jours, en mai, pour que l'accord soit conclu", a déclaré Gabriel Sakellaridis à Skai TV.

Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement de la gauche radicale d'Alexis Tsipras négocie avec la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) pour parvenir à un accord permettant de débloquer 7,2 milliards d'euros d'aide, en contrepartie de réformes. Mais les discussions ont achoppé sur les retraites, les réformes du marché du travail, les objectifs budgétaires et l'augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

La directrice générale du FMI Christine Lagarde s'est montrée plus prudente que Gabriel Sakellaridis et a mis en garde contre trop de précipitation.

"Je sais qu'il y a encore beaucoup de travail à faire", a-t-elle déclaré à Rio de Janeiro, où elle assistait à un événement organisé par la Banque centrale du Brésil.

Tout en précisant que les discussions se poursuivaient, elle a souligné qu'il s'agissait d'"une approche exhaustive, pas un travail réalisé à la va-vite".

PROCHAINE ÉCHÉANCE LE 5 JUIN

Exclue des marchés financiers et confrontée au blocage des versements dans le cadre son plan de sauvetage, la Grèce doit rembourser au total 1,5 milliard d'euros au FMI le mois prochain, outre le paiement de ses fonctionnaires et retraités.

La première échéance arrive le 5 juin.

"Le gouvernement veut rembourser toutes ses échéances et l'a prouvé au prix de gros efforts et dans des conditions très difficiles", a dit le porte-parole.

Concernant la TVA, Gabriel Sakellaridis a dit qu'Athènes avait proposé des taux de 7, 14 et 22% pour tenter de répartir son impact et alléger son poids pour les bas revenus. Mais les créanciers veulent des taux de 11 et 23% et font pression en faveur d'une taxe de 23% sur l'énergie.

"Alors que nous discutons de la compétitivité de l'économie grecque et que nous réduisons les coûts de production pour les entreprises, il ne peut être question de relever (le taux de la taxe) sur l'électricité à 23%", a-t-il dit.

Le gouverneur de la Bundesbank, Jens Weidmann, a de son côté estimé dans une interview à Reuters que les partenaires européens d'Athènes ne pouvaient pas indéfiniment donner plus de temps au gouvernement grec pour calmer les marchés financiers et qu'il incombait à la Grèce de stabiliser son économie.

"Il ne peut pas toujours s'agir simplement de donner plus de temps à la Grèce", a-t-il déclaré.

A Madrid, Michel Sapin, le ministre français des Finances, a déclaré que les deux parties se rapprochaient d'un accord et il a exclu toute solution alternative.

"Il n'y a pas de plan B pour la Grèce, pas de monnaie parallèle, il n'y a qu'une monnaie unique qui est l'euro", a-t-il dit à la presse lors d'une conférence de presse commune avec son homologue espagnol, Luis de Guindos.

Par ailleurs, Gabriel Sakellaridis a ajouté que l'accord recherché avec les partenaires européens de la Grèce et le Fonds monétaire international (FMI) permettrait à la Banque centrale européenne d'inclure Athènes dans son programme d'assouplissement quantitatif via des rachats d'actifs.

"L'inclusion dans ce programme d'assouplissement quantitatif de la BCE s'inscrit dans le cadre des priorités du gouvernement grec", a-t-il dit.

(George Georgiopoulos et Angeliki Koutantou; Juliette Rouillon et Myriam Rivet pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...