Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ericsson dépasse les attentes au premier trimestre

Marché : Ericsson dépasse les attentes au premier trimestre

tradingsat

STOCKHOLM (Reuters) - Ericsson, numéro un mondial des équipements de réseaux, a publié mercredi des résultats trimestriels marqués par un bénéfice et des marges supérieurs aux attentes, ravivant l'espoir de voir le secteur entamer un rebond après une période difficile.

Le titre du groupe suédois gagnait 3% en fin de matinée à la Bourse de Stockholm.

Le bénéfice avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda), qui exclut les résultats déficitaires des coentreprises mais qui intègre les charges de restructuration, est ressorti à 2,8 milliards de couronnes suédoises (315 millions d'euros). S'il accuse une baisse de 56% sur un an, il dépasse le consensus des estimations d'analystes, qui le donnait à 2,5 milliards.

Le chiffre d'affaires a lui aussi reculé, à 51 milliards de couronnes, contre 52,9 milliards attendus, mais la marge brute a atteint 33,3% contre 31,0% prévu par les analystes et 30,2% sur les trois derniers mois de l'an dernier.

Ericsson explique cette amélioration par des effets saisonniers ainsi que par la part croissante dans son chiffre d'affaires des projets d'extension de réseaux, qui génèrent des marges supérieures à celles des contrats de services.

"Les marges brutes (...) surprennent agréablement, bien au-delà du consensus. C'est un élément clé et je pense que beaucoup craignaient de voir persister la tendance médiocre du quatrième trimestre de l'année dernière", a commenté Alexandre Peterc, analyste d'Exane BNP Paribas.

Le secteur des équipements de réseaux a bénéficié d'une forte reprise en 2011, les opérateurs téléphoniques s'efforçant d'étoffer leurs réseaux afin de répondre à la hausse du trafic, alimentée notamment par l'essor des smartphones et des tablettes multimédias.

Mais le dernier trimestre de l'an dernier a été marqué par le regain d'inquiétude pour la croissance mondiale et, pour Ericsson, par une évolution de la répartition du chiffre d'affaires qui a rogné ses marges.

En Bourse, l'action du groupe était tombée en début de semaine à son plus bas niveau depuis fin janvier.

Ericsson a maintenu mercredi son jugement sur l'évolution du marché au vu de l'évolution sur la période janvier-mars.

"Au cours du trimestre, les tendances d'activité par rapport (au second semestre 2011) se sont maintenues, les opérateurs restant prudents en matière d'investissement dans les régions marquées par une incertitude macro-économique ou politique", a-t-il expliqué dans un communiqué.

Avant lui, ses concurrents Huawei et Nokia Siemens Networks avaient averti que la conjoncture économique risquait de conduire les opérateurs à couper dans les investissements.

Rédaction de Stockholm; Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...