Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dopé par la chine, le bénéfice trimestriel de bmw fait un bond

Marché : Dopé par la chine, le bénéfice trimestriel de bmw fait un bond

tradingsat

par Christiaan Hetzner

FRANCFORT (Reuters) - BMW a dépassé toutes les attentes au deuxième trimestre, tirant partie de l'engouement des classes chinoises aisées pour la nouvelle version de la Série 5.

D'avril à juin, le bénéfice d'exploitation a bondi de 83% dans ses activités de voitures haut de gamme pour approcher 2,41 milliards d'euros et porter la marge d'exploitation à 14,4%, en hausse de 4,8 points de pourcentage.

La marge, l'un des instruments comptables les plus suivis pour évaluer le secteur de l'automobile de luxe, a surpassé les 12,8% prévus dans une enquête Reuters qui anticipait un bénéfice de 2,14 milliards d'euros. L'enquête avait été réalisée alors que BMW avait déjà relevé ses propres objectifs.

Max Warburton, analyste de Bernstein, a qualifié ces résultats "d'assez exceptionnels". BMW prend la troisième place du classement mondial des constructeurs automobiles les plus rentables, derrières deux de ses concurrents sur le segment des véhicules haut de gamme, Porsche et Ferrari.

"Pour un analyste qui a couvert BMW pendant 11 ans, c'est incroyable de voir des résultats de ce calibre. Par le passé, il n'aurait jamais été imaginable de penser que ce groupe puisse réaliser de telles marges", écrit Max Warburton.

PRIX PLUS ÉLEVÉS

En absorbant la production de modèles tels que la Série 7, véhicule très haut de gamme, les automobilistes chinois ont permis à BMW de proposer des prix plus élevés et d'être encore plus strict dans son offre de remises.

"Ce que le marché sous-estime, c'est que la demande chinoise a un impact sur la politique de prix à l'échelle mondiale. Sans la Chine, BMW aurait dû assouplir sa politique de crédit-bail pour vendre ces 20.000 Série 7 supplémentaires", a estimé Georg Stürzer, analyste d'UniCredit.

A 11h30 GMT, le titre BMW gagnait 1,17% à 68,50 euros, affichant l'une des rares hausses de l'indice Dax et la seule hausse de l'indice STOXX des valeurs automobiles européennes, qui perdait 1,4%.

PRUDENCE

Si BMW est parti pour réaliser une année record en termes de résultats financiers, comme ses concurrents et compatriotes Mercedes ou Audi, le constructeur ne verse pas dans l'optimisme débordant et a prévenu qu'il risquait de ne pas pouvoir tenir ce rythme. Il a préféré maintenir son objectif de marge d'exploitation de 8% à 10% dans ses activités automobiles.

Son directeur financier a indiqué qu'il ne pensait pas pouvoir atteindre sur la deuxième partie de l'année le niveau de la marge d'Ebit réalisé d'avril à juin.

Quant au président du directoire Norbert Reithofer, il a dit à des journalistes que l'environnement de marché resterait très volatil, en raison notamment des crises de la dette souveraine en Europe et aux Etats-Unis.

"Les risques mondiaux progressent plutôt qu'ils ne reculent. Il y a des inquiétudes sur le volume de la dette de beaucoup de pays", a-t-il déclaré.

Les marchés émergents, où la demande ne se dément pas, sont désormais les principaux moteurs du secteur des véhicules de luxe, contrairement à l'Europe où les ventes patinent. Dans ce contexte, la Chine offre des débouchés de plus en plus intéressants pour l'industrie allemande des véhicules de luxe.

BMW et ses concurrents spécialisés dans le haut de gamme devraient continuer à bénéficier de la demande chinoise, contrairement aux constructeurs davantage tournés vers le grand public qui risquent d'être affectés par les mesures de Pékin pour éviter la surchauffe économique.

"Un nouveau marché haut de gamme avec environ un million d'unités et une croissance de quelque 40% a émergé, et même si l'atterrissage est difficile pour l'économie mondiale, ce marché ne disparaîtra pas", prédit Georg Stürzer, d'UniCredit.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...