Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Deutsche börse renoue avec les bénéfices au 4e trimestre

Marché : Deutsche börse renoue avec les bénéfices au 4e trimestre

Deutsche börse renoue avec les bénéfices au 4e trimestreDeutsche börse renoue avec les bénéfices au 4e trimestre

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Börse a annoncé lundi avoir renoué avec un bénéfice au quatrième trimestre, grâce à de rigoureuses mesures de réduction de coûts et à une légère hausse de son chiffre d'affaires, la volatilité des marchés ayant dopé le trading de dérivés et le traitement des transactions.

Le bénéfice avant intérêts et impôt (Ebit) a grimpé à 228 millions d'euros au quatrième trimestre, contre une perte de 219 millions un an plutôt. Le consensus Reuters anticipait un Ebit de 258 millions d'euros.

L'opérateur de la Bourse de Francfort a dit qu'il comptait toujours dégager une croissance organique cette année. "Notre perspectives pour 2012 est vraiment positive", a déclaré le président du directoire Reto Francioni dans un communiqué.

Deutsche Börse, qui n'est pas parvenu à mener à bien le rachat de son concurrent Nyse Euronext du fait de l'opposition de la Commission européenne, reste à l'affût de partenariats stratégiques, a ajouté Francioni.

"Après la décision de la CE, notre but est d'aller de l'avant, rien d'autre. Nous accélèrerons dorénavant notre stratégie de croissance par une offensive sur les marchés non régulés et non garantis, développerons notre rôle de leader dans la technologie et les données de marché et nous associerons encore avec les clients et les infrastructures dans les régions de croissance", a-t-il expliqué.

Le coût de la tentative ratée de fusion avec Nyse Euronext est de 82,2 millions d'euros pour 2011, dont une trentaine de millions au quatrième trimestre, a précisé Deutsche Börse.

Outre un dividende régulier de 2,30 euros par action, Deutsche Börse propose de verser un dividende exceptionnel d'un euro par action.

Enfin, l'opérateur projette pour le second semestre 2012 des rachats de titres pouvant atteindre 200 millions d'euros.

Edward Taylor, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Gilles Guillaume

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...