Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Détente en vue pour les cours du pétrole, selon l'aie

Marché : Détente en vue pour les cours du pétrole, selon l'aie

Détente en vue pour les cours du pétrole, selon l'aieDétente en vue pour les cours du pétrole, selon l'aie

par Dmitry Zhdannikov et Christopher Johnson

LONDRES (Reuters) - Les cours du pétrole pourraient progressivement se détendre au cours des cinq prochaines années en raison notamment du ralentissement économique mondial et de la forte augmentation de la production en Irak et en Amérique du Nord, a annoncé vendredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

L'agence, qui conseille les pays développés consommateurs, a réduit de 500.000 barils par jour (bpj) sa prévision de la demande mondiale entre 2011 et 2016, par rapport à sa précédente prévision en décembre 2011.

Par conséquent, les pressions sur l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour qu'elle augmente sa production devraient s'atténuer. L'organisation pourrait devoir réduire sa production à 31 millions bpj jusqu'à 2017 pour s'adapter à la demande. Les pays de l'Opep ont produit entre 31 et 32 millions bpj cette année.

"Les prévisions de croissance sur la période étudiée ont été réduites dans le contexte du problème persistant des dettes souveraines dans les pays de l'OCDE, et surtout dans la zone euro. Même la Chine, le principal moteur de croissance de la demande au cours de la dernière décennie, montre des signes de ralentissement", écrit l'AIE dans son rapport sur le marché pétrolier à moyen-terme.

"Ces indications suggèrent un relâchement des prix sur la période de prévision".

Vers 11h20 GMT, le cours du Brent cédait 0,40% à 115,25 dollars.

Dans son précédent rapport publié en décembre 2011, l'AIE disait attendre une croissance d'environ 8% de la demande mondiale entre 2010 et 2016 mais prévoyait que les tensions sur les marchés soient moindres que les années précédentes.

Dix mois plus tard, l'agence peint un tableau encore moins sombre, expliquant que la demande augmenterait de moins de 7% entre 2012 et 2017, année lors de laquelle elle devrait atteindre 95,7 millions bpj.

LA PRODUCTION POURRAIT EXCÉDER LA DEMANDE EN 2017

"La prévision de la demande semble plus basse, tandis que le pouvoir de transformation de technologies non conventionnelles de production de pétrole utilisées pour le gaz de schiste en Amérique du Nord ont dépassé nos précédentes attentes", peut-on lire.

L'année dernière, l'AIE écrivait que la production américaine de brut léger extrait des formations de schistes avait "le potentiel pour changer la donne". Cette année, l'agence estime que l'impact de cette filière de production augmente.

La capacité mondiale de production devrait augmenter de 9,3 millions bpj d'ici 2017 pour atteindre 102 millions bpj, excédant la demande de plus de 6%.

"Environ 20% de la hausse de la production liquide provient de la capacité de l'Irak et 40% de la production nord-américaine de brut léger ou à partir de l'exploitation des sables bitumineux", dit le rapport de l'AIE.

L'Opep devrait investir massivement pour augmenter ses capacités de réserves, qui devraient plus que doubler à 5-7 millions bpj, un niveau jamais atteint depuis la hausse des prix du pétrole entre 2003 et 2008.

Malgré des perspectives favorables, l'AIE met en garde contre le niveau exceptionnel des incertitudes sur l'économie mondiale et les risques géopolitiques régionaux.

Les prix du pétrole ont approché les 130 dollars le baril cette année, non loin de leurs pics de 2008 à 147 dollars le baril.

Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...