Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Démission du président d'hochtief après un avertissement

Marché : Démission du président d'hochtief après un avertissement

Démission du président d'hochtief après un avertissementDémission du président d'hochtief après un avertissement

FRANCFORT/MELBOURNE (Reuters) - Le président du directoire d'Hochtief, cible du groupe espagnol de BTP ACS, a annoncé lundi sa démission dans la foulée de dépréciations dans les comptes de la filiale Leighton qui ont conduit le groupe à émettre un avertissement sur ses résultats.

Herbert Lütkestratkötter quittera ses fonctions le 12 mai, a précisé Hochtief, alors qu'un journal rapportait récemment qu'il serait maintenu en place sans difficulté malgré les différends qui l'ont opposé à ACS.

Frank Stieler, lui-même membre du directoire du groupe allemand depuis 2009, succédera à Herbert Lütkestratkötter, une désignation qui bénéficie du soutien total d'ACS.

Depuis fin 2010, Hochtief tente de repousser l'offre hostile d'ACS, qui mise sur Hochtief pour réduire son exposition au secteur de la construction en Espagne, en plein marasme, et qui considère la filiale australienne Leighton comme une pépite.

Mais le groupe australien a averti lundi qu'il accuserait une perte annuelle de 427 millions de dollars australiens (312 millions d'euros) en raison d'une hausse des coûts de ses projets et de dépréciations dans ses activités au Moyen-Orient.

Hochtief s'attend en conséquence à une division par deux de son résultat avant impôt.

Les analystes, avant cet avertissement, attendaient en moyenne un bénéfice annuel de 426 millions de dollars australiens pour l'exercice qui sera clos le 30 juin, selon les données Thomson Reuters I/B/E/S.

Leighton va également lever 757 millions de dollars australiens pour consolider son bilan, et Hochtief dépensera quelque 300 millions d'euros en y souscrivant en totalité à hauteur de sa participation de 54% dans sa filiale.

Le titre Hochtief chutait de 8,8% vers 10h05 GMT, tandis que le secteur européen de la construction cédait 1,27%.

Des courtiers allemands indiquaient la semaine dernière qu'ACS, qui détient selon ses déclarations 41% d'Hochtief, profiterait de tout avertissement sur résultats pour acheter davantage de titres et tenter de porter sa participation au-delà de 50%.

ACS détient plus de 30% d'Hochtief depuis février, ce qui l'autorise à augmenter sa part dans le groupe sans avoir obligatoirement à faire une nouvelle offre.

Le titre Hochtief a chuté de près de 10% entre le moment où Leighton a averti qu'il allait revoir ses anticipations et l'annonce de la nouvelle prévision. La cotation de Leighton était suspendue lundi.

"C'est une situation très grave pour Hochtief", estime un analyste. "La démission d'Herbert Lütkestratkötter n'était pas prévue et l'ampleur des révisions de perspectives est affreusement grande."

Il ajoute que les investisseurs de long terme pourraient prendre leur bénéfice aujourd'hui.

Sonali Paul et Harro ten Wolde, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...