Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Déficit budgétaire de 12,5 milliards d'euros en janvier

Marché : Déficit budgétaire de 12,5 milliards d'euros en janvier

Déficit budgétaire de 12,5 milliards d'euros en janvierDéficit budgétaire de 12,5 milliards d'euros en janvier

PARIS (Reuters) - Le déficit du budget de l'Etat français s'est établi à 12,5 milliards d'euros en janvier contre 13,4 milliards un an plus tôt, selon les données publiées vendredi par le ministère du Budget.

Il s'est établi sur l'ensemble de l'année 2011 à 90,8 milliards d'euros en 2011 contre 148,8 milliards en 2010.

Le déficit de l'Etat est la principale composante du déficit public, qui comprend aussi les comptes sociaux et ceux des collectivités locales. La France s'est engagée à réduire le déficit public à 4,5% du PIB fin 2012 pour revenir en 2013 à la limite européenne de 3%.

En 2011, le déficit public aura été de 5,4% et peut-être même 5,3% du PIB au lieu de 5,7% envisagé en loi de finances, a déclaré fin janvier le président Nicolas Sarkozy.

"L'exécution de ce mois de janvier est marquée par une augmentation du rythme de comptabilisation des dépenses en début d'année et par l'enregistrement d'un produit exceptionnel relatif à l'attribution d'autorisations d'utilisation de fréquences hertziennes", écrit le ministère dans son communiqué.

Les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) atteignent 32,8 milliards en janvier contre 26,3 milliards un an plus tôt.

Les recettes (nettes des remboursements et dégrèvements) s'établissent à 23,4 milliards d'euros contre 20,5 milliards un an plus tôt.

"Les recettes fiscales nettes se présentent en progression d'une année sur l'autre", écrit le ministère. "Cette évolution positive est en cohérence avec les prévisions retenues dans la dernière loi de finances rectificative."

Le produit de l'attribution des fréquences est de 2,6 milliards d'euros.

Quant à la progression des dépenses, elle "est conforme à la prévision de la loi de finances rectificative pour 2012", poursuit le ministère.

Le gouvernement prévoit de baisser le déficit public à 2% du PIB fin 2014, 1% fin 2015 et d'atteindre l'équilibre en 2016 pour la première fois depuis 1974.

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande, actuellement en tête des sondages, s'est lui aussi engagé à ramener le déficit à 3% en 2013. Il prévoit d'équilibrer les comptes publics en 2017.

Jean-Baptiste Vey

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...