Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Déficit 2010 de la sécurité sociale moins lourd que prévu

Marché : Déficit 2010 de la sécurité sociale moins lourd que prévu

Déficit 2010 de la sécurité sociale moins lourd que prévuDéficit 2010 de la sécurité sociale moins lourd que prévu

PARIS (Reuters) - Le déficit de la Sécurité sociale française a été contenu à 23,9 milliards d'euros en 2010, légèrement en dessous du montant prévu à l'automne, selon des résultats provisoires publiés mercredi par les ministères de la Santé, du Budget et des Solidarités.

Les estimations publiées lors du débat sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoyaient un déficit de 24,8 milliards pour 2010.

"Cette amélioration est essentiellement due à des dépenses mieux contenues : l'Ondam (Objectif national des dépenses d'assurance maladie) a été respecté pour la première fois depuis sa création, alors que depuis 1997 le dépassement a été de 1,5 milliard d'euros en moyenne", précisent les trois ministères concernés dans un communiqué commun.

Le gouvernement s'était fixé pour objectif de limiter à 3% la progression des dépenses de santé en 2010.

Certaines dépenses de la branche famille, portant principalement sur les allocations logement, ont aussi été un peu moins fortes qu'anticipé.

Pour ce qui est des recettes, l'évolution de la masse salariale du secteur privé, donc des cotisations a été conforme aux prévisions retenues, progressant de 2%.

Les ministères concernés réaffirment dans leur communiqué leur volonté de limiter la hausse des dépenses d'assurance maladie à 2,9% cette année et à 2,8% en 2012.

Marc Angrand, édité par Patrick Vignal

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...