Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Daimler entend malgré tout améliorer ses marges en 2013

Marché : Daimler entend malgré tout améliorer ses marges en 2013

Daimler entend malgré tout améliorer ses marges en 2013Daimler entend malgré tout améliorer ses marges en 2013

FRANCFORT (Reuters) - Daimler a fait part jeudi de sa détermination à améliorer sa marge opérationnelle en 2013, quoique moins qu'initialement prévu, dans un marché plus difficile.

"Nous entendons naturellement améliorer notre profitabilité", a déclaré le directeur financier du groupe industriel allemand, Bodo Übber, au lendemain d'un avertissement sur résultats mal accueilli en Bourse.

Mercedes-Benz, la division automobile, a enregistré une marge bénéficiaire de 7,8% sur les neuf premiers mois de l'année. Le groupe n'a pas fourni de prévision pour l'ensemble de 2012.

Daimler pense encore être en mesure de verser un dividende, a ajouté Bodo Übber lors d'une conférence de presse téléphonique.

A la Bourse de Francfort, le titre décrochait de 2,9% à 36,72 euros en fin de matinée, accusant la plus forte baisse de l'indice paneuropéen EuroStoxx50.

L'action gagne encore 8% depuis le début de l'année, à comparer à des hausses de 16% pour BMW et de 32,5% pour Volkswagen.

"PLUTÔT DÉPRIMANT"

Daimler a annoncé mercredi soir que son bénéfice avant impôts et charges financières (Ebit) des activités poursuivies serait de l'ordre de huit milliards d'euros cette année, au lieu d'une prévision précédente d'un résultat stable à neuf milliards d'euros.

Cet avertissement contraste avec la confiance de Volkswagen qui, quelques heures plus tôt, avait confirmé ses prévisions grâce à la hausse de ses ventes à l'international, aux Etats-Unis et en Chine notamment.

"La performance fondamentale de Daimler, décevante à répétition, est en soi une mauvaise chose. Mais à côté de la performance exemplaire de ses pairs VW et BMW, il n'y a qu'une conclusion à tirer selon nous : Daimler restera un investissement peu gratifiant pour les actionnaires", déclare Arndt Ellinghorst, analyste chez Credit Suisse.

Audi, la filiale haut de gamme de Volkswagen, et BMW bénéficient actuellement d'une gamme de modèles plus jeune et plus diverse que Mercedes.

Ce dernier souffre en plus de la restructuration en cours de ses activités en Chine et de la baisse du marché européen.

Au troisième trimestre, Mercedes a dégagé une marge de 6,4%, contre 8% un an plus tôt, malgré un volume record de ventes.

"Les marges de Mercedes vont passer sous 6% alors que BMW et Audi prévoient des niveaux à deux chiffres. C'est plutôt déprimant", juge Max Warburton, analyste chez Bernstein.

Il y a plus de deux ans, Daimler avait un objectif de marge opérationnelle de 10% en 2013, mais le président du directoire, Dieter Zetsche, a émis cette année des doutes sur cet objectif. Le groupe a reconnu mercredi qu'il lui faudrait plus de temps pour y parvenir, compte tenu de l'environnement de marché difficile.

Il prévoit aussi des réductions de coûts de deux milliards d'euros d'ici fin 2014 pour améliorer la profitabilité de Mercedes.

Maria Sheahan et Christiaan Hetzner, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...