Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Cor-ryanair relève ses prévisions 2011 après son 1er semestre

Marché : Cor-ryanair relève ses prévisions 2011 après son 1er semestre

tradingsat

Correction: au 7e paragraphe, bien lire un bénéfice de 543,5 millions d'euros au lieu de 452 millions et un CA de 2,71 milliards au lieu de 2,18 milliards.

DUBLIN (Reuters) - Ryanair a annoncé lundi avoir relevé de 10% sa prévision de bénéfice pour 2011-2012, une hausse des revenus par passager et par kilomètre devant compenser la cherté du kérosène.

La première compagnie aérienne à bas coûts européenne a dit n'avoir subi quasiment aucune répercussion de la baisse de confiance du consommateur mais elle a ajouté que le trafic baisserait dans les mois à venir du fait qu'elle avait immobilisé au sol 80 avions en réaction à des prix du carburant élevés.

"Les réservations sont déjà bien avancées pour les mois à venir, à un niveau légèrement supérieur à celui de la même période l'an dernier", a déclaré Howard Millar, directeur financier de Ryanair.

Ryanair, qui avait transporté plus de 70 millions de passagers sur l'exercice 2010-2011, a dit anticiper désormais un bénéfice imposable de 440 millions d'euros sur l'ensemble de 2011-2012 contre une prévision précédente de 400 millions.

Le "yield", principal ratio de rentabilité d'une compagnie aérienne mesurant le revenu moyen enregistré par kilomètre et par passager, devrait croître à 14% sur les six mois à fin mars contre une prévision précédente de 12%.

"La surprise vient d'un rendement aussi fort", dit Gerard Moore, analyste de Merrion Stockbrokers. "Elle augmente souvent ses projections à cette période de l'année mais compte tenu de la faiblesse persistante de la consommation, certains doutaient".

BOEING RESTERA LE PRINCIPAL FOURNISSEUR

Sur les trois mois à fin septembre, le bénéfice imposable est ressorti à 404 millions d'euros contre une prévision moyenne de six analystes interrogés par Reuters de 393 millions d'euros. Sur son premier semestre, le bénéfice ressort à 543,5 millions d'euros, en hausse de 20%, tandis que le chiffre d'affaires s'établit à 2,71 milliards d'euros.

Sur cette période semestrielle, le nombre de passagers transportés a augmenté de 12% et les tarifs de 13%, tandis que les coûts ont progressé de 13%, pour l'essentiel au niveau du kérosène.

Lufthansa et International Airline Group (IAG) ont toutes deux annoncé la semaine dernière des résultats fortement affectés par la hausse du coût du carburant.

Howard Millar a dit par ailleurs que la cession de la participation de 29% de Ryanair dans sa concurrente Aer Lingus ne serait sans doute plus à l'ordre du jour dans les mois qui viennent, dans la mesure où British Airways, qui pouvait être l'acquéreur éventuel, avait racheté bmi.

Ryanair attend que l'Etat irlandais ait trouvé un acquéreur pour sa participation de 25% avant de vendre lui-même, a-t-il ajouté.

Howard Millar a également dit que la compagnie aérienne restait en discussion avec Boeing concernant une grosse commande et ajouté que le constructeur américain resterait sans doute la principale source de nouveaux appareils en dépit de discussions ces derniers mois avec des constructeurs russes et chinois.

Des discussions avec Boeing portant sur une commande de 200 avions avaient été rompues en 2009.

Conor Humphries, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...