Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Consommation et exportations ont soutenu le pib allemand en 2011

Marché : Consommation et exportations ont soutenu le pib allemand en 2011

Consommation et exportations ont soutenu le pib allemand en 2011Consommation et exportations ont soutenu le pib allemand en 2011

WIESBADEN (Reuters) - L'Allemagne a moins souffert de la crise de la dette que ses partenaires de la zone euro l'an dernier, la croissance de son produit intérieur brut (PIB) ayant été soutenue par les exportations, aussi bien que par la demande intérieure.

Toutefois, de récents indicateurs économiques annoncent un ralentissement de la croissance au début de l'année 2012.

Le PIB a crû de 3%, selon les données provisoires de l'Office fédéral des statistiques publiées mercredi, un chiffre en retrait par rapport à la croissance de 3,7% de 2010 - la plus rapide depuis la réunification - mais parfaitement en ligne avec les attentes des analystes.

La croissance 2011 a été essentiellement menée par les exportations et une forte demande intérieure, précise l'Office.

La consommation privée a augmenté de 1,5% l'an dernier, contre 0,6% en 2010, grâce notamment à une nouvelle baisse du chômage outre-Rhin, qui est descendu en décembre à son plus bas niveau depuis la réunification allemande.

"La reprise de l'économie a eu lieu avant tout au premier semestre de l'année", a souligné Roderich Egeler, responsable de l'office de statistiques lors d'une conférence de presse. "2011 a connu une forte consommation privée", a-t-il ajouté.

Le PIB du quatrième trimestre s'est toutefois contracté de 0,25% par rapport au trimestre précédent, selon l'office de statistiques.

L'économie allemande, portée par les exportations, s'est vite remise de la crise financière de 2008/09, mais a commencé à caler vers la fin de l'an dernier, alors que la crise de la dette se propageait de la Grèce vers ses grands partenaires de la zone euro et a commencé à peser sur l'économie réelle.

Les commandes à l'industrie ont reculé nettement plus que prévu en novembre, avait annoncé vendredi le ministère de l'Economie, qui s'attend à un ralentissement de la croissance de la production industrielle au cours des mois d'hiver.

Sakari Suoninen et Eva Kuehnen, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...