Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Commerzbank réduit sa dette pour éviter d'en appeler à l'etat

Marché : Commerzbank réduit sa dette pour éviter d'en appeler à l'etat

Commerzbank réduit sa dette pour éviter d'en appeler à l'etatCommerzbank réduit sa dette pour éviter d'en appeler à l'etat

par Maria Sheahan et Edward Taylor

FRANCFORT (Reuters) - Commerzbank a annoncé lundi son intention de racheter jusqu'à 600 millions d'euros d'instruments de capital hybrides, une opération qui vise à respecter les niveaux de solvabilité requis par les autorités européennes sans avoir à faire appel à une nouvelle intervention de l'Etat.

L'Autorité bancaire européenne (ABE), qui a fixé à 9% le ratio de fonds propres des banques pour 2012, doit annoncer cette semaine les montants de capitaux que devra lever chacun des 70 établissements concernés, sur la base des tests de résistance ("stress tests") réalisés ces derniers mois.

Sans attendre, Commerzbank, deuxième banque allemande, a donc décidé de racheter des obligations hybrides - un mélange de dette et de fonds propres - avec une décote sur leur prix d'origine mais au-dessus de leur prix de marché actuel.

Les titres concernés se traitaient entre 35% et 43% de leur valeur d'émission vendredi, a précisé le groupe.

Détenue à 25% par l'Etat allemand, qui l'a sauvé de la faillite après la crise financière de 2008, Commerzbank a précisé que l'opération aurait un impact positif sur son ratio "core Tier 1" car elle lui permettrait d'enregistrer un bénéfice en application des normes IFRS.

Plusieurs autres banques ont choisi de tirer parti de cette règle comptable, comme BNP Paribas, Société générale ou Lloyds TSB.

L'action Commerzbank perdait 5,54% à 1,4160 euro vers 10h00 GMT, donnant une capitalisation de l'ordre de 7,5 milliards d'euros, alors que l'indice Stoxx 600 du secteur bancaire gagnait près de 2%.

TRANSITION VERS BÂLE III

Le titre pâtit des informations de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel selon lesquelles le gouvernement est ouvert à une éventuelle nationalisation de Commerzbank si celle-ci ne parvient pas à atteindre un niveau de solvabilité suffisant l'an prochain.

Commerzbank, renflouée à hauteur de 18,2 milliards d'euros après la faillite de Lehman Brothers il y a trois ans, pourrait avoir besoin de cinq milliards supplémentaires d'ici la mi-2012, selon plusieurs sources.

Le ratio de fonds propres "core Tier 1" du groupe était de 9,4% fin septembre mais la définition qu'il retient diffère de celle de l'ABE, cette dernière ayant opté pour une valorisation des dettes souveraines européennes à leur valeur de marché.

"La transaction marque une nouvelle étape dans l'optimisation de la structure de capital de Commerzbank à la lumière de la transition vers les nouvelles conditions réglementaires de Bâle III", explique la banque dans un communiqué.

L'offre de rachat, qui s'ouvre dès ce lundi, sera close le 13 décembre.

Si la banque n'arrive pas à trouver d'ici la mi-2012 les fonds propres nécessaires, Berlin remettra en vigueur son fonds de sauvetage bancaire Soffin et l'Etat allemand pourrait encore acheter des actions de la banque, écrit Der Spiegel, citant des sources gouvernementales.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...