Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Chute du secteur bancaire en europe

Marché : Chute du secteur bancaire en europe

Chute du secteur bancaire en europeChute du secteur bancaire en europe

(Reuters) - Les valeurs bancaires européennes poursuivaient leur chute vendredi en fin de matinée, plombées par des craintes concernant l'accès au financement, l'indice du secteur, tombé à un bas de plus de deux ans, étant bien parti pour accuser sa quatrième baisse hebdomadaire consécutive.

Cet indice a déjà perdu près de 10% sur l'ensemble de la semaine contre un recul plus limité de près de 6,5% sur la période de l'indice général Stoxx Europe 600.

Plusieurs facteurs contribuent à alimenter les inquiétudes concernant l'accès au financement des banques européennes, dont l'information selon laquelle une banque a fait appel à 500 millions de dollars de fonds d'urgence de la Banque centrale européenne en début de semaine.

L'article du Wall Street Journal disant que la Réserve fédérale de New York évaluait la solidité des filiales américaines des banques européennes a également joué, sans compter les remous provoqués par l'interdiction de ventes à découvert dans certains pays.

Les actions des banques britanniques sont les plus touchées, le titre Lloyds chutant vers 10h10 GMT de 6,7%, Barclays de 5,0% et Royal Bank of Scotland de 5,3% contre un recul de l'indice sectoriel de 3,26%.

BNP Paribas se replie de 3,6%, Société générale de 4,21%, Deutsche Bank de 4,8% et Credit suisse de 2,91%.

En revanche, Natixis et Dexia s'apprécient respectivement de 1,76% et 3,07%.

"Même s'il y a des exceptions, les banques dans les marchés matures sont encore confrontées à un certain nombre de problèmes, allant des doutes sur la qualité des actifs aux incertitudes en matière de régulation", a estimé Iain Stewart, un gérant de fonds.

Dans une note, Deutsche Bank estime que les inquiétudes concernant le niveau de liquidité sont exagérées, tout en soulignant que les risques pesant sur les bénéfices des banques avaient augmenté.

Les taux sur le marché interbancaire semblent suggérer que le système financier ne se grippe pas puisque le principal taux Euribor régissant les prêts entre banques a légèrement baissé vendredi.

Le taux Libor en dollar à trois mois est à 0,29%, encore très loin du niveau de 4,8% qu'il avait atteint après la faillite de Lehman Brothers en 2008 quand les banques ne voulaient plus se prêter entre elles.

Ce taux a toutefois régulièrement progressé sur les sept dernières semaines.

Benoît van Overstraeten pour le service français, édité par Gregory Schwartz

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...