Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Christine lagarde soumise à des règles d'éthique strictes au fmi

Marché : Christine lagarde soumise à des règles d'éthique strictes au fmi

Christine lagarde soumise à des règles d'éthique strictes au fmiChristine lagarde soumise à des règles d'éthique strictes au fmi

WASHINGTON (Reuters) - Christine Lagarde, qui a pris officiellement mardi ses fonctions à la tête du FMI, percevra un salaire annuel de plus de 320.000 euros, précise son contrat, qui se distingue de celui de ses prédécesseurs par l'énumération de règles strictes en matière d'éthique.

Choisie la semaine dernière pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la direction générale du Fonds monétaire international, l'ex-ministre française de l'Economie entame un mandat de cinq ans à Washington.

Elle est supposée "respecter les règles les plus élevées en matière d'éthique, en accord avec les valeurs d'intégrité, d'impartialité et de discrétion", précise sa lettre d'engagement, publiée sur le site internet du Fonds.

Elle devra éviter "l'apparence même de toute mauvaise conduite" et participera à une formation à l'éthique assurée en interne, une disposition que ne prévoyait pas le contrat de Dominique Strauss-Kahn, contraint à la démission en mai après son arrestation pour tentative de viol présumée à New York.

Comme ce dernier, Christine Lagarde devra éviter tout conflit d'intérêts, refuser tout cadeau d'un gouvernement ou d'une organisation autre que le Fonds et rompre tout lien éventuel avec le secteur privé.

Son contrat ne lui interdit pas d'être membre d'un parti politique, à condition de ne pas faire partie de ses instances dirigeantes et de ne participer à aucune réunion partisane.

Le salaire annuel de la nouvelle directrice générale est fixé à 467.940 dollars (323.825 euros), net d'impôt.

Ce salaire indexé sur l'évolution des prix dans la région de Washington est équivalent, hors inflation, à celui de Dominique Strauss-Kahn lors de son entrée en fonctions fin 2007.

S'y ajoute une allocation pour frais de 83.760 dollars par an qui, explique la lettre, vise à "vous permettre de maintenir, dans l'intérêt du Fonds, un niveau de vie conforme à votre fonction".

Christine Lagarde pourra aussi se faire rembourser des frais "raisonnables" s'ils sont liés à ses fonctions.

Elle cotisera au plan de retraite du FMI.

Marc Angrand, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...