Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Calme plat vendredi midi avant la fed

Marché : Calme plat vendredi midi avant la fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 12 heures 30, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance octobre restait neutre à 110,6 dollars dollars, quand le WTI américain de même livraison cédait 0,4% à 84,9 dollars.

Les cambistes de Pictet & Cie rapportent les nouvelles prévisions de croissance formulées par Citigroup : le PIB planétaire ne devrait plus croître que de 3,1% cette année, contre 3,4% selon l'estimation précédente, et de 3,2% en 2012 contre 3,7%.

Certes, aucune récession n'est prévue au sein des économies occidentales. Mais si l'opinion de Citigroup venait à se généraliser, cette tendance devrait peser sur le cours du brut, dont la consommation est étroitement dépendante du dynamisme de l'économie.

En attendant, le discours sur la conjoncture américaine que Ben Bernanke, patron de la Fed, prononcera cet après-midi à partir de 16 heures (heure de Paris) à Jackson Hole reste très attendu. Certes, Barclays Bourse estime ainsi que 'l'espoir de voir la Fed annoncer un troisième plan d'assouplissement quantitatif (QE3) semble peu probable'.

Mais Natixis indique que 'la détérioration significative des perspectives économiques et les turbulences consécutives sur les marchés financiers suggèrent que la Fed devrait être prête à réagir d'une manière ou d'une autre'. 'Outre les outils de communication traditionnels, deux solutions possibles sont mentionnées par les rumeurs de marché dernièrement : une hausse de la maturité moyenne des bons du Trésor détenus dans le bilan de la Fed et un assouplissement quantitatif QE3', indiquent les analystes.

Les précédents plans d'assouplissement, comme le QE2, avaient de par leur caractère monétaire dilutif conduit les matières premières à la hausse.

En outre, l'ouragan Irene qui menace la côte Est des Etats-Unis pourrait affecter l'activité des raffineries qui s'y trouvent, ce qui peut constituer un frein à la baisse des cours.

Le chiffre définitif de la croissance du PIB américain au 2ème trimestre, qui sera publié avant l'intervention de Ben Bernanke, sera également suivi de près. Il pourrait avoir été révisé en baisse vers 1% par rapport à l'estimation initiale, qui était de 1,3% en rythme annualisé, selon le consensus.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...