Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Cac termine stable après mini-sommet de strasbourg

Marché : Cac termine stable après mini-sommet de strasbourg

tradingsat

(CercleFinance.com) - Il n'y a pas eu de 'bonus' en fin de séance: Paris affichait +0,5% vers 17H20 mais a tout reperdu en clôture, affecté par un Euro qui terminait la journée au plus bas à 1,333$.

Par ailleurs, l'Euro-Stoxx50 (-0,3%) ne parvenait à repasser positif au cours de la dernière demi-heure de cotations (à la différence du CAC40) et il inscrit donc une 8ème séance de repli sur une série de 9.

Le mini-sommet tripartite qui réunissait N.Sarkozy, A.Merkel et M.Monti à Strasbourg n'a clairement pas répondu aux attentes des marchés: non seulement l'Allemagne reste inflexible sur la nature du mandat de la BCE mais la France et l'Italie sont manifestement obligées de faire profil bas sur la question.

Les indices européens qui avaient grimpé de +1,9% en début de matinée attendaient plein d'espoir la conférence de presse de 14H15: ils re-testaient leurs meilleurs niveaux du jour vers 14H00.

Ils n'ont pas tardé à déchanter... et ils n'ont mis qu'un heure pour reperdre la totalité de leurs gains, avant de rebasculer dans le rouge aux alentours de 16H.

Le CAC40 a réussi à se stabiliser au-dessus du palier des 2.820Pts après avoir testé -comme beaucoup de chartistes s'y attendaient- le seuil graphique des 2.808Pts. La réunion préparatoire au sommet européen de Bruxelles du 9 décembre n'a donné lieu à aucune annonce susceptible de restaurer la confiance des marchés et les investisseurs retiendront cette phrase prononcée par Nicolas Sarkozy qui semble dictée par l'Allemagne: 'aucune pression, aucune demande positive ou négative ne devra plus être adressée à la BCE'.

Ceci ressemble à un 'rappel à l'ordre' adressé à la France quelques heures après qu'Alain Juppé ait invité la BCE à jouer un rôle actif et fort dans la résolution de la crise des dettes souveraines européennes.

Angela Merkel affirme de son côté qu'elle mesure à quel point il sera difficile de rétablir la confiance dans la zone Euro: une modification des traités en vue d'une plus grande intégration des politiques budgétaires et fiscales est nécessaire (la France et l'Allemagne sont en plein accord sur ce point).

La Chancelière réaffirme également l'indépendance de la BCE... ce qui peut s'interpréter comme la cristallisation du principe germanique de non monétisation de la dette par la Banque Centrale, elle juge également que la création de 'stability bonds' ne répond pas aux exigences du moment (une manière d'enterrer une bonne fois pour toutes les propositions de José Manuel Barroso présentées la veille).

Les volumes sont restés étroits en l'absence des investisseurs américains (Thanksgiving) et ceci amplifiait un peu la volatilité des cours. Les marchés ont été partagés ce matin entre la satisfaction de voir l'indice IFO se redresser en Allemagne (à 106,6) et l'inquiétude de voir la notation du Portugal dégradée par Fitch en catégorie 'non grade' (ou catégorie spéculative... une mésaventure dont la Grèce ne s'est jamais remise).

Ceci explique en partie la faiblesse de l'Euro qui continue de reculer et s'enfonce sous les 1,3330$ mais pas seulement: Goldman Sachs -que l'on soupçonne souvent d'être à la manoeuvre de manière un peu occulte sur le marché des changes et dans bien d'autres domaines très 'sensibles' (produits dérivés de taux, matières premières) dévoile clairement sa stratégie en recommandant à ses clients de se détourner de l'Euro !

A Paris, la rechute de -1,3% de Total pesait sur l'indice, de même que la baisse de -1,35% de Sanofi, e -1,5% de Safran ou de -1,7% d'Essilor. Quelques titres récemment massacrés bénéficiaient de rachats de découvert, à l'image de Vallourec +6%, Alcatel Lucent +4,75%, Peugeot +4%, BNP-Paribas +3,3%, Sté Générale +3% et Renault +2,65%, Saint Gobain +1,5%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...