Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Bernanke fera son trichet pour la première fois mercredi

Marché : Bernanke fera son trichet pour la première fois mercredi

Bernanke fera son trichet pour la première fois mercrediBernanke fera son trichet pour la première fois mercredi

par Jeremy Gaunt

LONDRES (Reuters) - Le président de la Réserve fédérale des Etats-Unis Ben Bernanke, prenant modèle sur son homologue de la BCE Jean-Claude Trichet, tiendra pour la première fois mercredi une conférence de presse à l'issue de la réunion de la banque centrale américaine sur les taux d'intérêt.

Ce sera l'événement le plus couru d'une semaine écourtée dans de nombreux pays par le lundi férié de Pâques, semaine qui verra aussi la première grande adjudication de dette d'Etat américaine depuis la mise en garde de l'agence de notation Standard & Poor's sur le déficit budgétaire des Etats-Unis.

Ces trois événements - réunion sur les taux, conférence de presse et adjudication - ont tous trait au gros point d'interrogation qui plane au-dessus de marchés devenus très hésitants: quand la Fed va-t-elle cesser sa politique monétaire ultra-accommodante mise en place à la faveur de la crise ?

Le point presse de Ben Bernanke mercredi - la première conférence de presse planifiée jamais organisée par un patron de la Fed en près de 100 ans d'histoire - est une tentative de l'institution pour dire plus clairement ce qu'elle a en tête.

La Fed a en principe prévu de tenir désormais quatre points de presse par an.

"Tout le monde va la regarder", commente Marc Ostwald, chez Monument Securities.

La méthode de la conférence de presse, systématiquement utilisée par le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet après la réunion du conseil des gouverneurs le premier jeudi du mois, a fait preuve de son efficacité.

Le patron de la banque centrale des pays de l'euro utilise ainsi des mots-clés qui sont autant de codes pour préparer les marchés aux décision de politique monétaire à venir. Par exemple dans le domaine de l'inflation, il parle de "grande vigilance" ou d'empêcher les "effets de second tour".

"PÉRIODE PROLONGÉE" ?

Avec Ben Bernanke, les mots-clés recherchés seront "période prolongée" pour en savoir plus sur la durée de la politique monétaire accommodante.

La Banque du Japon ne sera pas en reste en matière de politique monétaire avec une réunion jeudi et les conséquences du triple désastre qui a frappé l'archipel (séisme, tsunami, accident nucléaire).

Les économistes de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) ont de ce fait ramené leur prévision de croissance pour le Japon de 1,7% à 0,8%.

Les investisseurs s'intéresseront aussi à une série d'emprunts du Trésor américain - à deux, cinq et sept ans - mardi, mercredi et jeudi respectivement.

Ces émissions se déroulent en principe sans encombre et ce devrait être à nouveau le cas. Mais les investisseurs auront à l'esprit qu'elles surviennent après la modification par S&P de sa perspective sur la note triple A des Etats-Unis qui est devenue négative, en raison de la dette et du déficit massifs du pays.

Pimco, premier fonds obligataire mondial, a déjà décidé de s'abstenir sur la dette d'Etat américaine, tandis que Jim Rogers, un investisseur important, estime qu'il y a une bulle sur la dette d'Etat américaine.

"A un certain stade, on va se rendre compte qu'il est absurde de prêter de l'argent aux Etats-Unis pour 30 ans en dollars US à des taux d'intérêt de 3%, 4%, 5% ou 6%", a- t-il déclaré à Reuters Insider. "Le marché est sur le point de renoncer."

A son avis, l'élément déclencheur pourrait être le moment où la Fed mettra fin à son programme d'achat quantitatif, en principe en juin.

Danielle Rouquié pour le service français, édité par Gregory Schwartz

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...