Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Barack obama dévoile son projet de budget pour 2013

Marché : Barack obama dévoile son projet de budget pour 2013

Barack obama dévoile son projet de budget pour 2013Barack obama dévoile son projet de budget pour 2013

par Alister Bull et Richard Cowan

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama a l'intention de consacrer plus de 800 milliards de dollars à l'emploi et à des travaux d'infrastructures, selon le projet de budget 2013 qu'il doit soumettre lundi au Congrès, a annoncé vendredi la Maison blanche.

Le président des Etats-Unis prévoit ainsi d'allouer 350 milliards de dollars à des programmes de créations d'emploi et 476 milliards à des grands travaux, notamment routiers.

Le projet de budget prévoit un déficit de 901 milliards de dollars, contre 1.330 milliards cette année. Cette somme, supérieure aux estimations avancées en septembre par la Maison blanche, représente 5,5% du produit intérieur brut (PIB) de 2013, contre 8,5% en 2012.

"Les objectifs du budget dégagent des ressources fédérales pour les secteurs essentiels à la croissance de l'économie et pour la restauration de la sécurité de la classe moyenne", souligne la Maison blanche dans un communiqué, reprenant l'un des principaux thèmes de campagne de Barack Obama.

Le projet de budget offre au président sortant une occasion d'exposer son programme et de présenter ses adversaires républicains comme les candidats des nantis. Le mouvement conservateur dénonce quant à lui des dépenses inconsidérées et lui reproche de vouloir alourdir la fiscalité.

Concernant les recettes, Obama propose de taxer les revenus des millionnaires à hauteur de 30%, idée phare de son discours sur l'Etat de l'union, et table sur 4.000 milliards d'économies sur dix ans, conformément au plan dévoilé en septembre.

"LA DETTE, LE DOUTE ET LE DÉCLIN"

Les élus républicains, qui sont majoritaires à la Chambre des représentants, ont d'ores et déjà dénoncé ses projets.

"Ce budget n'est pas sérieux et c'est une recette pour la dette, le doute et le déclin", a jugé Brendan Buck, porte-parole du président de la Chambre des représentants John Boehner.

"Il nuirait à notre économie, en imposant une hausse importante des impôts sur les bas revenus et augmenterait l'énorme dette qui menace notre économie", a-t-il ajouté.

L'embellie sur le marché américain du travail s'est poursuivie en janvier, avec le plus fort rythme de créations d'emplois observé en neuf mois et le taux de chômage est tombé à son plus bas niveau depuis près de trois ans.

Le département du Travail a fait état vendredi de 243.000 créations d'emplois non agricoles en janvier, le chiffre le plus élevé depuis avril, et d'un taux de chômage en baisse à 8,3%, son plus bas niveau depuis février 2009. Depuis août, le taux de chômage a baissé de 0,8%.

Le projet de budget table en outre sur 1.500 milliards de dollars de recettes supplémentaires sur dix ans, dont la moitié proviendrait de l'abrogation fin 2012 des allégements fiscaux accordés aux ménages qui gagnent plus de 250.000 dollars par ans, mesure pour laquelle Barack Obama milite depuis longtemps.

Alister Bull et Richard Cowan; Benjamin Massot et Jean-Philippe Lefief pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...