Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Barack obama choisit alan krueger comme nouveau chef économiste

Marché : Barack obama choisit alan krueger comme nouveau chef économiste

Barack obama choisit alan krueger comme nouveau chef économisteBarack obama choisit alan krueger comme nouveau chef économiste

par Caren Bohan

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Barack Obama a annoncé lundi avoir choisi de nommer le spécialiste du marché du travail Alan Krueger à la tête du Conseil économique de la Maison blanche, alors qu'il doit détailler la semaine prochaine un plan de soutien à l'emploi.

Alan Krueger, économiste à l'université de Princeton, succédera à Austan Goolsbee, dont la démission a été annoncée début juin.

Cette nomination intervient alors que le président Barack Obama doit détailler un plan de soutien à l'emploi après le 5 septembre, jour de la célébration aux Etats-Unis du Labor Day, qui marque traditionnellement la fin de la période estivale.

Austan Goolsbee, conseiller de longue date de Barack Obama, a décidé de quitter son poste à la tête du Conseil économique pour se remettre à enseigner à l'université de Chicago. Son départ a constitué un coup dur pour la Maison Blanche.

Avec un taux de chômage à 9,1% et les craintes de plus en plus vives de voir l'économie américaine replonger en récession, la présidence américaine s'efforce en effet de montrer qu'elle fait tout ce qu'elle peut pour soutenir la croissance.

Dans le jardin de la Maison blanche au côté d'Alan Krueger, Barack Obama a déclaré qu'il s'appuierait sur les "recommandations brutes" de ce dernier pour stimuler l'économie américaine.

"Alan comprend les défis difficiles auxquels est confronté notre pays et je suis confiant qu'il nous aidera à les relever", a déclaré Barack Obama.

PLAN POUR L'EMPLOI

Le président américain a ajouté qu'il détaillerait la semaine prochaine un plan de soutien au pouvoir d'achat et à l'emploi.

"La semaine prochaine, je dévoilerai une série de mesures que le Congrès peut prendre immédiatement pour mettre plus d'argent dans les poches des familles actives et celles des classes moyennes, pour faciliter l'embauche pour les petites entreprises, pour mettre les équipes de chantier au travail et reconstruire les routes, les voies ferrées et les aéroports de notre nation", a-t-il annoncé.

Barack Obama a dit espérer que ce plan récolte un soutien large, au-delà des désaccords partisans. Les républicains ont jusqu'à présent affiché leur réticence aux mesures de relance impliquant des dépenses supplémentaires.

Sur fond de craintes autour des chiffres moroses de la croissance et de l'emploi, la popularité de Barack Obama a chuté pour atteindre environ 43%, proche de son plus bas niveau depuis le début de sa présidence et alors qu'il s'apprête à se présenter pour un deuxième mandat en 2012.

La désignation d'Alan Krueger doit obtenir l'aval du Sénat.

Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...