Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Au prix de 530 pence, glencore veut réussir son entrée en bourse

Marché : Au prix de 530 pence, glencore veut réussir son entrée en bourse

Au prix de 530 pence, glencore veut réussir son entrée en bourseAu prix de 530 pence, glencore veut réussir son entrée en bourse

LONDRES (Reuters) - Glencore, le géant suisse du négoce de matières premières, a préparé le terrain pour une première cotation réussie en confirmant jeudi avoir fixé à 530 pence par action - soit le milieu de la fourchette - le prix de son introduction en Bourse record.

Sur le marché gris, le titre Glencore a ouvert en hausse de 3% par rapport au niveau de 530 pence, à 548 pence, ce qui semble suggérer que les investisseurs se rueront sur la valeur lorsqu'elle fera ses débuts boursiers officiels le 24 mai à Londres et à Hong Kong.

En fixant le prix à 530 pence par action, ce qui le valorise à 36,7 milliards de livres (41,6 milliards d'euros), Glencore a donc retenu le point médian de sa fourchette initiale alors qu'il avait laissé entendre que ce point médian pouvait être porté à 535 pence.

Le groupe a précisé que l'opération avait été significativement sursouscrite.

"De toute évidence, le prix a été déterminé pour que tout se passe bien. Je ne sais pas si on peut déjà parler d'un potentiel de hausse de 5% ou 10% mais il ne fait aucun doute que Glencore essaie de faire plaisir aux investisseurs", a estimé Tim Dudley, analyste chez Collins Stewart.

Le capital introduit en Bourse représente 16,4% du capital du groupe. L'option de surallocation de 10% devrait porter l'IPO à 11 milliards de dollars, ce qui battrait sur la place de Londres le record détenu pour l'heure par le russe Rosneft avec 10,6 milliards de dollars levés.

La valeur boursière de Glencore permettra au groupe de faire d'emblée partie du FTSE 100, l'indice-phare de la Bourse de Londres, ce qui n'est arrivé que deux fois jusqu'ici dans l'histoire de cet indice.

Fondé en 1974 par le négociant réputé Marc Rich, Glencore est resté une entreprise privée discrète pendant 37 ans.

Son entrée en Bourse devrait faire de ses dirigeants des multimillionnaires sur le papier, la part du directeur général Ivan Glasenberg valant à elle seule 10 milliards de dollars.

Clara Ferreira-Marques et Kylie MacLellan, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...