Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Attentisme des devises avec les banques centrales

Marché : Attentisme des devises avec les banques centrales

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sans surprise, l'attentisme dominait le marché des changes avant les réunions de la BCE et de la Banque d'Angleterre. Vers 12 heures 45, l'euro restait cantonné sous les 1,33 dollar (+ 0,07% à 1,3270). Une neutralité quasi-parfaite était aussi à signaler contre la livre (- 0,07% à 0,8378) comme le franc suisse (+ 0,02% à 1,2103).

En revanche, l'euro prend 0,22% à 102,34.

Chez Scotiabank FX Research ce matin, les cambistes écrivaient que 'le dollar US a perdu 4% de sa valeur par rapport à son plus haut de cette jeune année, en janvier, et il a terminé sous sa moyenne mobile à 100 jours. Ce qui suggère que la Fed est parvenue à alléger la pression (haussière) sur le dollar'.

Les dernières déclarations de Ben Bernanke ne laissent toujours pas augurer d'un durcissement de la politique monétaire US, en dépit des nets signes d'amélioration conjoncturels outre-Atlantique, 'ce qui constitue une porte ouverte à la faiblesse du dollar'.

En Europe, les rumeurs de la signature d'un accord entre la Grèce et ses créanciers, ce qui n'est toujours pas concrétisé, ont de plus soutenu l'euro ces derniers jours et continuent de le faire.

Certaines sources indiquent que la Grèce est en train de mettre la touche finale aux mesures d'austérité censées lui permettre de bénéficier d'un second plan de sauvetage et d'éviter un défaut la semaine prochaine.

Les ministres des Finances de la zone euro et le FMI doivent se réunir en fin d'après-midi, ce qui pourrait bien être l'occasion de déclarations, indique Jyske Bank. Globalement, le marché table majoritairement sur la conclusion d'un accord.

Après des mouvements importants (+1% en une semaine pour l'euro), l'heure était maintenant à l'attentisme avant les réunions des banques centrales d'Angleterre et de la zone euro.

Du côté de la 'vieille dame de Threadneedle Street', surnom de la Bank of England, les attentes sont importantes : les opérateurs se demandent dans quelle mesure le plan d'assouplissement quantitatif (QE 2) mené par la BoE sera étendu. Selon un cambiste de la banque danoise Jyske, le marché parie sur une augmentation de 50 milliards de livres du programme actuel de la BoE. Si tel est bien le cas, la livre devrait s'affaiblir. Mais si les récentes enquêtes PMI, plutôt positives, incitaient à la banque à limiter la nouvelle opération à 25 milliards de sterlings seulement, la livre pourrait se renforcer. Le taux directeurs de la banque sont en revanche attendus stables à 0,5%.

Autre temps fort du début de l'après-midi : la réunion du comité de politique monétaire de la BCE sera elle aussi suivie de près. 'Nous scruterons les déclarations afin de déterminer si la BCE a décelé des signes d'amélioration du côté du marché interbancaire européen, actuellement gelé', ajoute Jyske. La BCE pourrait aussi formaliser sa position vis-à-vis des négociations sur la dette grecque. Enfin, les opinions sont plus partagées quant à la décision sur les taux : nombre d'intervenants voient la BCE les maintenir à 1%, mais certains plaident pour une baisse de 25 points de base.

'Si ce n'est pas le cas, Mario Draghi est susceptible de quasiment annoncer une telle mesure pour le mois prochain', pronostique Natixis, qui table sur deux baisses de 25 points de base d'ici le milieu de l'année 2012.

L'Europe concentrera d'autant plus l'attention que seuls les inscriptions au chômage et les stocks des grossistes sont prévus tout à l'heure au calendrier américain.

Certains intervenants se détachent de l'optimisme ambiant : 'nous nous attendons à ce que 'l'euphorie grecque' s'estompe', indique Scotiabank.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...