Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Athènes tente de faire accepter à la troïka son plan d'austérité

Marché : Athènes tente de faire accepter à la troïka son plan d'austérité

Athènes tente de faire accepter à la troïka son plan d'austéritéAthènes tente de faire accepter à la troïka son plan d'austérité

ATHÈNES (Reuters) - La Grèce a entamé de nouvelles discussions mardi avec ses créanciers internationaux pour trouver un terrain d'entente sur deux milliards d'euros de coupes budgétaires qui font encore l'objet d'âpres négociations.

Un accord entre les différentes parties doit être trouvé avant une réunion cruciale des ministres de la zone euro qui aura lieu la semaine prochaine.

Ces nouvelles discussions interviennent au lendemain de la présentation par le gouvernement grec d'un budget d'austérité destiné à convaincre l'Union européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) de verser à la Grèce une nouvelle tranche d'aide.

Mais ce budget, qui prévoit près de 12 milliards d'euros d'économies, n'a pas réussi à convaincre la "troïka", qui doute de la capacité d'Athènes à réduire ses dépenses, notamment celles qui concernent la santé et la défense.

Une source gouvernementale a cependant estimé qu'un accord pourrait être trouvé avec la troïka d'ici la fin de la semaine, mais cet optimisme a été contredit par une autre source, qui estime de son côté qu'une telle issue semble désormais difficilement envisageable.

Les négociations patinent car l'UE et le FMI divergent sensiblement quant aux moyens à adopter pour résoudre la crise de la dette qui touche le pays.

"Si la troïka n'adopte pas une position unie, les négociations deviennent plus difficiles", a expliqué l'une des sources.

L'incapacité à s'entendre avec la troïka d'ici lundi représenterait un nouveau revers pour la Grèce, qui cherche tant bien que mal à s'assurer cette nouvelle tranche d'aide, sans laquelle le pays risque de ne pouvoir échapper à la faillite et à une éventuelle sortie de la zone euro.

Lefteris Papadimas, Dina Kyriakidou, Catherine Monin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...