Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Appel international des patronats pour une europe plus intégrée

Marché : Appel international des patronats pour une europe plus intégrée

Appel international des patronats pour une europe plus intégréeAppel international des patronats pour une europe plus intégrée

PARIS (Reuters) - Les principales organisations patronales française, allemande et italienne ont lancé samedi un appel commun en faveur d'une intégration accrue de l'Union européenne, qui doit passer selon elles par la mise en chantier d'un nouveau traité.

Dans un communiqué commun les dirigeants du Medef français, du BDI allemand et de la Confindustria italienne plaident pour une mise en oeuvre rapide des accords adoptés ces derniers mois pour accroître l'efficacité du Fonds européen de stabilité financière (FESF) et renforcer le Pacte de stabilité et de croissance.

"Les dispositifs déjà envisagés ne constituent pas cependant le 'bond en avant' nécessaire pour surmonter les déficiences actuelles de la zone euro", ajoutent-ils.

"Afin que puissent être établies les fondations d'une Europe du XXIème siècle prospère et politiquement forte, nous demandons à l'Union européenne de lancer le chantier d'un nouveau Traité, qui constituera une étape nouvelle vers une Union politique et économique plus étroite."

BDI, Confindustria et Medef souhaitent notamment que ce futur traité transforme le futur Mécanisme européen de stabilité (qui doit prendre le relais du FESF en 2013) en un fonds indépendant n'accordant son soutien que sous réserve de conditions strictes.

Ils réclament aussi aux pays membres de l'Union "des réformes structurelles tournées vers la croissance pour renforcer la compétitivité de leurs économies".

"Les Etats membres doivent orienter leurs programmes de réformes en s'inspirant des meilleurs exemples et non pas en visant la moyenne communautaire", explique cet appel co-signé par Hans-Peter Keidel, président du BDI, Emma Marcegaglia, présidente de la Confindustria, et Laurence Parisot, leur homologue au Medef.

"Il n'y a aucune raison pour que l'économie réelle plonge à nouveau dans la crise. L'économie réelle mondiale est intacte", assurent-ils.

Marc Angrand, édité par Pierre Sérisier

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...