Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Apaisement sur les marchés avant le sommet de jeudi

Marché : Apaisement sur les marchés avant le sommet de jeudi

tradingsat

par Jeremy Gaunt

LONDRES (Reuters) - Des trimestriels encourageants et l'espoir d'une résolution de la question du relèvement du plafond de la dette américaine portent les Bourses mercredi, tandis que les investisseurs restent à l'affût de nouveaux développement sur le front de la dette grecque.

Valeur refuge par excellence, l'or voir son cours reculer par rapport à son récent plus haut à 1.609,51 l'once. L'euro avance quant à lui de plus de 0,5%.

Les Bourses mondiales s'inscrivent en hausse, comme en témoignent la progression de 0,52% de l'indice MSCI qui conforte ses gains de la veille, et celle de l'indice des marchés émergents, en hausse de 0,84%.

Le président américain Barack Obama a laissé entendre mardi que le dossier du plafond de la dette américaine progressait, apaisant les craintes des marchés de le voir terminer dans une impasse avec le risque de voir les Etats-Unis faire défaut sur une partie de la dette.

Selon le ministre français de l'Economie et des Finances François Baroin, le sommet des dirigeants de la zone euro prévu jeudi enverra pour sa part un message fort au plus haut niveau pour éviter une contagion de la crise de la dette.

Les marchés ont également trouvé une source de motivation à la lecture des résultats publiés récemment, aux Etats-Unis notamment, à l'image des trimestriels d'Apple communiqués mardi après la clôture de Wall Street.

En Europe, le FTSEurofirst 300 prend 0,78% vers 10h00 GMT, tandis que le CAC 40 avance de 1,07%, que le Dax gagne 0,12% et que le Footsie 100 s'adjuge 0,8%.

Le rebond se confirme sur les Bourses des pays périphériques de la zone euro: Madrid évolue en hausse de 2,07%, Milan de 1,49% et Lisbonne de 1,33%.

Avant l'ouverture des marchés européens, Tokyo avait fini en hausse de 1,17%, repassant au dessus des 10.000 points.

L'accalmie est également perceptible sur les marchés obligataires avec le recul des spreads sur les rendements de la dette des pays périphériques à dix ans par rapport à leurs homologues allemands.

L'écart de rendement entre dette allemande et italienne se rétrécit de 12 points pour reculer à 295 points de base, tandis que l'écart dette espagnole/dette allemande diminue de 11 points à 333 points de base.

Parallèlement, les CDS sur la dette grecque à 5 ans reculent de 23 points de base pour s'inscrire à 2.500 points de base, tandis que les CDS irlandais semblables perdent 14 points de base à 1.125 points de base.

Le rendement de la dette grecque à deux ans recule quant à lui d'un point de pourcentage à 40,55%.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Gilles Guillaume

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...