Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Anheuser-bush inbev livre des résultats meilleurs que prévu

Marché : Anheuser-bush inbev livre des résultats meilleurs que prévu

Anheuser-bush inbev livre des résultats meilleurs que prévuAnheuser-bush inbev livre des résultats meilleurs que prévu

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES (Reuters) - Anheuser-Bush InBev a fait état jeudi de résultats trimestriels meilleurs que prévu, la hausse des marges du premier brasseur mondial ayant compensé une baisse des ventes aux Etats-Unis et un ralentissement de la croissance des volumes au Brésil.

Le groupe belge, qui vend environ une bière sur cinq dans le monde, a également annoncé un dividende multiplié par plus de deux, à 0,80 euro par action ainsi qu'une bonne tenue de ses volumes à partir du deuxième trimestre 2011.

Vers 11h25 GMT, le titre AB InBev avançait de 3,21% à 41,46 euros alors que l'indice sectoriel européen gagnait 0,25%.

"Les volumes n'ont pas été fameux, mais les prix ont largement compensé. Il s'agit là d'un élément très positif", a déclaré Gerard Rijk, analyste chez ING.

AB InBev, propriétaire des marques Budweiser, Stella Artois ou encore Beck's, a dégagé un résultat brut d'exploitation (EBE ou Ebitda) en hausse de 22% sur le quatrième trimestre, à 3,9 milliards de dollars alors que les 17 analystes interrogés par Reuters tablaient sur 3,51 milliards.

Au Brésil, où le groupe détient une part de marché de quelque 70%, les volumes n'ont augmenté que de 3,4% sur les trois derniers mois de 2010, soit un net ralentissement, qui s'explique par une forte hausse des prix de ventes, par rapport à la progression de 14% sur les neuf premiers mois de l'année.

Mais, en raison de cette augmentation des tarifs, le prix de vente moyen par litre au Brésil et dans les pays voisins a bondi de 9,9% sur la période, évolution qui a dopé les marges.

Aux Etats-Unis, où AB InBev représente la moitié du marché, un phénomène similaire s'est produit, avec une baisse des livraisons de 0,9% mais une hausse du chiffre d'affaires par litre de 4,1%, les consommateurs se tournant vers des bières plus chères.

OBJECTIF D'ECONOMIES PROBABLEMENT DEPASSE

Sur les trois derniers mois de 2010, le groupe a dit avoir dégagé 170 millions d'économies supplémentaires lié au rachat de l'américain Anheuser-Busch en 2008.

Le groupe a réaffirmé qu'il était bien parti pour dépasser son objectif de réaliser 2,25 milliards de synergies sur trois ans.

Sur le premier trimestre de 2011, AB InBEv anticipe des volumes limités en raison du taux de chômage élevé aux Etats-Unis et des inondations au Brésil, tout en ajoutant que la situation devrait s'améliorer par la suite.

"(Le deuxième trimestre) sera meilleur que le premier et le second semestre devrait marquer une nouvelle progression", a déclaré Felipe Dutra, directeur financier du groupe, lors d'une conférence de presse.

Le brasseur basé en Belgique a déclaré que le coût des ventes par hectolitre allait augmenter cette année dans une fourchette comprise entre 0% et 5% en raison de la hausse des cours de matières premières, alors que ce coût avait reculé de 1,2% en 2010.

Le contrat à terme sur le malt d'orge a bondi de 37% depuis son lancement en mai dernier.

Le 16 février, Heineken, troisième brasseur mondial, a lui aussi publié un bénéfice supérieur aux attentes du marché, les mesures d'économies ayant permis de compenser largement la baisse des ventes en volume.

Le numéro deux mondial du secteur, SABMiller très présent sur les marchés à forte croissance d'Afrique et d'Amérique latine, a annoncé en janvier que ses volumes écoulés avaient progressé de 3% sur les trois derniers mois de l'année.

Carlsberg, numéro quatre du secteur, a annoncé la semaine dernière un bénéfice opérationnel inférieur aux attentes au quatrième trimestre, précisant que le marché russe avait été affecté par des taxes en 2010.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...