Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Angela merkel soutient mario draghi à la présidence de la bce

Marché : Angela merkel soutient mario draghi à la présidence de la bce

Angela merkel soutient mario draghi à la présidence de la bceAngela merkel soutient mario draghi à la présidence de la bce

par Brian Rohan et Giselda Vagnoni

BERLIN/ROME (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a affiché mercredi son soutien à la candidature de Mario Draghi pour la Banque centrale européenne (BCE), qui ne devrait ainsi plus rencontrer d'obstacles pour succéder à Jean-Claude Trichet à la présidence de la BCE.

Le porte-parole d'Angela Merkel a dit qu'elle se tenait prête à soutenir la candidature italienne une fois que celle-ci sera présentée officiellement.

Rome a précisé dans la foulée que cette candidature serait soumise lundi, lors de la réunion de l'Eurogroupe rassemblant les ministres des Finances de la zone euro. Le ministre italien de l'Economie Giulio Tremonti a dit mercredi à la presse qu'il avait déjà signé le document de candidature et que ce dernier avait été envoyé à l'Eurogroupe.

La candidature de Mario Draghi a déjà l'aval d'autres pays de la zone euro, dont la France, qui lui a affiché son soutien direct le mois dernier.

Mario Draghi, 63 ans, a pris la pole position pour succéder à Jean-Claude Trichet après que le précédent favori, l'Allemand Axel Weber, a annoncé en février qu'il jetait l'éponge.

Le fait que Mario Draghi vienne d'un pays caractérisé par un passé d'inflation élevée et un endettement important a d'abord semblé problématique outre-Rhin. Mais dans une interview mercredi au journal Die Zeit, la chancelière Angela Merkel a déclaré que le gouverneur de la banque d'Italie cultivait les mêmes valeurs que Berlin.

"Je connais Mario Draghi. C'est une personnalité très intéressante et expérimentée", a déclaré Angela Merkel.

"L'Allemagne pourrait soutenir sa candidature au poste de président de la BCE", a-t-elle ajouté. "Il est très proche de notre programme de stabilité et d'économie solide".

Les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro doivent décider du successeur de Jean-Claude Trichet en juin. Outre l'appui de Nicolas Sarkozy, Mario Draghi a obtenu celui de l'Espagne et le soutien implicite du président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker.

CHAISES MUSICALES

Un diplomate de l'Union européenne a dit qu'un marché avait été conclu en vue de maintenir l'actuel équilibre des nationalités au sein de la BCE: si Mario Draghi accédait à la présidence, l'Italien Lorenzo Bini Smaghi devrait céder à un Français son siège au sein du conseil exécutif de la BCE.

"Certains pays de la zone euro s'inquiètent du fait qu'un seul Allemand siégera dans un conseil dominé par des pays méditerranéens, à la situation monétaire délicate et aux politiques budgétaires laxistes", a déclaré ce diplomate.

Jean-Claude Trichet achèvera son mandat de huit ans à la tête de la BCE fin octobre.

S'il venait à lui succéder, Mario Draghi se verrait confier un héritage de stabilité monétaire mais surtout la lourde tâche de jouer un rôle plus large face à la crise de la dette souveraine qui mine la zone euro.

Les appréhensions de l'ancien favori Axel Weber à ce sujet

- il s'était publiquement opposé à ce que la BCE achète des obligations auprès des Etats membres de la zone euro - l'avaient mis en conflit avec d'autres responsables de la zone euro et l'avaient finalement poussé à démissionner de la présidence de la Bundesbank, la banque centrale allemande.

Mario Draghi s'est quant à lui taillé une réputation d'homme prudent et diplomate, devenant l'Italien le plus respecté dans les cercles économiques et financiers internationaux.

Ancien professeur d'économie à Harvard, il a travaillé pour Goldman Sachs et la Banque mondiale et se trouve au coeur des efforts pour réformer le système bancaire mondial en tant que président du Conseil de stabilité financière.

Natalie Huet et Danielle Rouquié pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...