Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Amundi rebascule sur les actions, cap vers l'ouest

Marché : Amundi rebascule sur les actions, cap vers l'ouest

tradingsat

PARIS (Reuters) - Constatant le ralentissement en cours de la croissance mondiale, aussi bien dans les pays développés que dans les émergents, Amundi a décidé d'engager un rebasculement de son allocation d'actifs vers les actions et, géographiquement, de l'Est vers l'Ouest.

Pascal Blanqué, directeur de la gestion chez Amundi, souligne que les pays émergents d'Asie sont confrontés à une forte inflation et que les risques pour la croissance s'accroissent sérieusement dans ces pays.

"On est à un point de jonction dans le cycle qui implique un basculement du crédit vers les actions et un retour vers les pays développés", a-t-il estimé.

Didier Borowski, responsable de la stratégie et de la recherche économique, a souligné les disparités des acquis de croissance entre pays de la zone euro (positif pour l'Allemagne négatif pour la Grèce et le Portugal), et les difficultés, dans un tel contexte, de mener une politique monétaire unique.

C'est pourquoi, le resserrement monétaire, engagé en avril par la Banque centrale européenne (BCE) sera prudent et progressif.

Cette "normalisation", de la politique monétaire de la BCE sera d'autant plus prudente qu'elle s'accompagne d'une "normalisation" budgétaire visant à réduire les déficits considérables des Etats.

ÉNERGIE ET FINANCIÈRES

La BCE "ne fera pas dérailler la croissance", a-t-il dit.

Il s'est dit convaincu que les Européens, même s'ils mettront du temps, finiront par se doter d'un modèle économique qui leur permettra d'être mieux armés pour affronter une crise comme celle de la dette souveraine qui dure depuis plus d'un an et combler ainsi les lacunes de l'Union monétaire.

Du côté de la Réserve fédérale américaine, il ne s'attend pas à un resserrement avant le premier semestre 2012.

"A l'Ouest, il y a des problèmes mais aussi des opportunités d'augmentation de valeur", a dit Pascal Blanqué.

"A l'Est, il y aussi des opportunités mais aussi des risques, les pays émergents d'Asie étant confrontés à une forte inflation qui est due non seulement à la flambée des matières premières mais aussi et surtout à des ajustements des salaires à la hausse.

Olivier Desnos, responsable de l'allocation d'actifs diversifiée, sous-pondère les obligations, notamment les emprunts d'Etats américain et allemand mais reste positionné sur le crédit Investment grade et surtout Haut rendement (high yield) et la dette subordonnée financière.

Il surpondère les actions avec une préférence pour le monde développé plutôt que pour le monde émergent, en privilégiant les secteurs de l'énergie, les financières (notamment françaises et italiennes). Il sous-pondère les services aux collectivités (utilities) et les industrielles.

Amundi, issu de la fusion de Crédit agricole asset management et de Société générale asset management, est le numéro un de la gestion d'actifs en France avec plus de 690 milliards d'encours gérés.

Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...