Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Al djazira s'invite dans la course pour les droits de la ligue 1

Marché : Al djazira s'invite dans la course pour les droits de la ligue 1

Al djazira s'invite dans la course pour les droits de la ligue 1Al djazira s'invite dans la course pour les droits de la ligue 1

par Gwénaelle Barzic

PARIS (Reuters) - La Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé lundi avoir reçu des offres de Canal+, Orange et Al Djazira pour les droits 2012-2016 du football français.

Le groupe qatari, qui vient déjà de décrocher les droits internationaux de la Ligue 1, redonne ainsi du suspense à un appel d'offres dont l'issue semblait jouée d'avance avec le retrait annoncé de la filiale de France Télécom pour les droits télévisés du championnat.

Face à un Canal+ en position de force, la LFP n'a pas caché miser fortement sur l'arrivée de nouveaux candidats pour tenter de conserver les 668 millions d'euros versés chaque année par le groupe de télévision payante et Orange depuis 2008.

Son appel d'offres, rédigé pour la première fois en anglais, a été conçu pour attirer de nouveaux entrants tout en permettant à Canal+, le partenaire historique, de s'y retrouver, sans avoir à augmenter fortement sa contribution.

Il prévoit notamment un étalement des rencontres sur l'ensemble du week-end afin d'augmenter l'exposition de la Ligue 1 et se divise en neuf lots, contre douze aujourd'hui, dont six lots principaux dédiés aux droits télés, un lot "nomade" destiné aux nouvelles plates-formes types portables et tablettes et deux lots pour des magazines.

Dans son communiqué, la LFP précise que son comité de pilotage se réunira jeudi afin d'examiner le contenu et le montant des propositions qui lui ont été soumises. Un conseil d'administration doit ensuite se réunir le lendemain pour entériner le choix des candidats retenus.

"La LFP ne fera aucun commentaire jusqu'à la fin de la procédure en cours", indique l'organisation dans son communiqué.

DÉJÀ UN PIED DANS LA LIGUE 1

Fin mai, elle avait attribué à Al Djazira les droits télévisés internationaux de la Ligue 1 pour la période 2012-2018 pour une somme estimée à 195 millions d'euros.

Lancée en 1996, la chaîne, dont le siège est localisé à Doha, émet en arabe et en anglais. Dans sa version anglophone lancée en 2006, elle est accessible 24 heures sur 24 heures par plus de 220 millions de foyers dans une centaine de pays.

Reste à savoir si son offre sera suffisante pour venir concurrencer Canal+ sur son pré carré.

La LFP a fixé des prix de réserve pour les six premiers lots, allant de 90 millions d'euros pour les lots 5 ou 6 à 110 millions pour les lots 1 ou 2, pour un total atteignant 600 millions.

Selon les termes de l'appel d'offres, si la somme totale de 600 millions est atteinte, les six lots sont attribués automatiquement, même ceux pour lesquels le prix de réserve individuel n'a pas été atteint.

Dans le scénario inverse, les lots seront attribués séparément pour les offres qui dépassent le prix de réserve.

En théorie, si tous les lots étaient vendus, la LFP pourrait dépasser la marque actuelle des 668 millions d'euros, les droits mobiles, aujourd'hui payés 60 millions d'euros par Orange, étant revalorisés pour intégrer l'intégralité des matches de Ligue 1.

La filiale de France Télécom, qui a annoncé qu'elle ne serait pas candidate pour les droits télévisés, a en revanche laissé la porte ouverte pour les droits destinés aux portables et aux tablettes.

Dans le scénario contraire où les prix de réserve ne seraient pas atteints, la Ligue exclut d'organiser un second tour ou d'engager des négociations de gré à gré.

Tous les matches de la Ligue 1 pourraient alors se retrouver sur CFoot, la chaîne de la LFP, qui doit être lancée en juillet sur la TNT payante, même si ce scénario n'est pas privilégié par les dirigeants de la Ligue.

L'issue de la consultation est cruciale pour les clubs français dont le budget est alimenté à plus de 50% par les droits télévisés.

Confrontés à la crise économique et à l'atonie du marché des transferts, les clubs ont creusé leurs pertes l'an dernier à près de 114 millions d'euros.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...