Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Aide d'urgence pour bankia après une lourde perte

Marché : Aide d'urgence pour bankia après une lourde perte

Aide d'urgence pour bankia après une lourde perteAide d'urgence pour bankia après une lourde perte

MADRID (Reuters) - Le fonds national d'aide au secteur bancaire espagnol a annoncé vendredi qu'il apporterait en urgence des liquidités à Bankia, juste après la publication par la banque d'une perte semestrielle de plus de quatre milliards d'euros.

L'établissement, nationalisé par Madrid en mai, a perdu 4,448 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année, conséquence notamment d'une provision de 2,7 milliards d'euros constituée au deuxième trimestre pour couvrir des créances et actifs douteux.

Le FROB (Fonds pour une restructuration bancaire ordonnée) a expliqué que les liquidités apportées à Bankia constitueraient une avance sur l'aide européenne destinée à la banque. Il n'a pas précisé quel serait le montant de capitaux injecté.

L'Espagne a négocié en juin avec les autres membres de la zone euro un plan d'aide à son secteur bancaire dont le montant global pourrait atteindre 100 milliards d'euros.

"Je suis très satisfait de ce qu'ont dit les autorités européennes et espagnoles parce que cela signifie que notre projet bénéficie d'un large soutien", a déclaré Jose Ignacio Goirigolzarri, le président de la Bankia.

Un analyste spécialisé à Madrid a déclaré que ni les résultats de Bankia, ni sa recapitalisation par le FROB n'étaient réellement surprenants.

"Les résultats sont très mauvais, les provisions ont réellement plombé les résultats, mais au niveau de l'exploitation, cela correspond plus ou moins à ce que nous attendions", a dit cet analyste, qui a requis l'anonymat.

Quatrième banque d'Espagne, Bankia, créée en 2010 par la fusion de sept caisses d'épargne, a précisé que les dépôts du secteur privé avaient diminué de 8,3 milliards d'euros au premier semestre, à 98,844 milliards.

Le ratio de créances douteuses de la banque atteignait 11% fin juin, contre 7,6% fin 2011.

Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi la création attendue d'une "bad bank", une structure de défaisance appelée à regrouper les actifs douteux des banques en difficulté, qui se chiffrent en dizaines de milliards d'euros.

Fiona Ortiz et Feliciano Tisera, Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...