Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ahold lance une mise en garde pour 2012

Marché : Ahold lance une mise en garde pour 2012

tradingsat

AMSTERDAM (Reuters) - Ahold a prévenu jeudi que la croissance de son chiffre d'affaires au premier trimestre témoignerait d'un environnement économique difficile, caractérisé par une récession depuis l'été aux Pays-Bas et par la cherté de l'essence qui entrave les dépenses de consommation aux Etats-Unis.

Le distributeur néerlandais, qui réalise 60% environ de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, souligne que le consommateur restera très regardant sur les prix et que la concurrence dans l'alimentaire sera sans doute âpre.

"Nous avons constaté une croissance ralentie durant les toutes premières semaines", a dit à la presse le directeur général Dick Boer.

"Nous pensons que la croissance du chiffre d'affaires au premier trimestre reflétera la difficulté des conditions économiques, de même que le calendrier des fêtes de Pâques (...) Nous prévoyons que 2012 sera une nouvelle année difficile pour le secteur de la distribution alimentaire."

Ahold prendra de nouvelles mesures pour améliorer sa structure capitalistique en investissant dans la croissance, y compris par voie externe.

Dick Boer a réaffirmé que le distributeur voulait croître aux Etats-Unis et en Europe, tout en envisageant également des acquisitions dans les marchés émergents à forte croissance et grande population.

Lundi, le groupe a annoncé le rachat du distributeur en ligne Bol.com pour 350 millions d'euros en numéraire, précisant que l'opération devrait être finalisée au cours du deuxième trimestre de l'année.

Ahold veut aussi réduire sa dette, ainsi que sa copieuse trésorerie. Il compte rétrocéder du cash aux actionnaires par le biais, par exemple, de dividendes plus élevés, et n'exclut pas un nouveau rachat de titres.

De fait, le dividende a été augmenté de 38% à 0,40 euro.

Ahold a dégagé un bénéfice d'exploitation de 328 millions d'euros au quatrième trimestre, en hausse de 11,2%, alors que les économistes anticipaient en moyenne 337 millions.

Le bénéfice net d'Ahold, qui a dû passer des charges de dépréciation et une provision de restructuration concernant ses activités américaines, ressort à 270 millions d'euros (consensus 241 millions).

L'action Ahold perdait 1,2% à 10,255 euros à la mi-journée.

Sara Webb, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...