Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Adp table toujours sur une hausse de 4 à 5% du trafic en 2011

Marché : Adp table toujours sur une hausse de 4 à 5% du trafic en 2011

Adp table toujours sur une hausse de 4 à 5% du trafic en 2011Adp table toujours sur une hausse de 4 à 5% du trafic en 2011

PARIS (Reuters) - Aéroports de Paris a confirmé mercredi tabler sur une croissance de 4 à 5% du trafic cette année, malgré les troubles en Afrique et au Moyen-Orient, comptant sur un comparatif favorable par rapport à une année 2010 noire.

L'opérateur des aéroports parisiens de Roissy et Orly avait relevé en février sa prévision de croissance du trafic, comparé à une anticipation antérieure de 2%, tournant ainsi la page sur une année 2010 marquée par l'éruption d'un volcan islandais, des grèves et des intempéries hivernales.

"Sur les 5% (de croissance), il y en a 2% implicitement obtenus grâce à l'effet volcan: on suppose qu'il n'y aura pas de volcan cette année", a déclaré à la presse le PDG d'ADP, Pierre Graff.

"A ce stade, cette prévision n'est pas aberrante malgré tous les évènements du Moyen-Orient", a-t-il ajouté. "Ce que je dis là est vrai toutes choses étant égales par ailleurs".

ADP a enregistré une hausse de 3,9% de son trafic au premier trimestre.

Giovanni Bisignani, directeur général de l'Iata, a déclaré la semaine dernière à Reuters que le trafic reprenait au Moyen-Orient, mais les tensions liées au "printemps arabe" avaient accru la facture globale des compagnies aériennes en carburant de 30 milliards de dollars.

Pierre Graff s'exprimait à l'occasion de la présentation des travaux de réaménagement de Roissy, dans le cadre d'un investissement de 2,4 milliards d'euros prévu entre 2011 et 2015.

ADP compte ouvrir d'ici un an un nouveau bâtiment reliant les terminaux 2A et 2C de Roissy, permettant de fluidifier les contrôles avant l'embarquement et d'accroître les surfaces commerciales, elles-mêmes destinées à améliorer les recettes des aéroports.

"L'idéal serait de pouvoir tout raser à partir d'une page blanche", a dit Pierre Graff. "Ce n'est pas possible à Roissy (...) donc on n'a pas beaucoup d'autre choix que de retaper nos bâtiments".

Construits entre 1981 et 1993, ces bâtiments, devenus trop exigus, ne correspondent plus aux besoins des compagnies aériennes et des passagers, a-t-il observé.

Le groupe a parallèlement annoncé mardi la cession de sa filiale Alyzia, spécialisée dans les activités d'assistance en escale aux compagnies aériennes et de sûreté aéroportuaire, qui a réalisé un chiffre d'affaires de quelque 200 millions d'euros en 2010.

"Aucune décision n'est prise", a simplement commenté mercredi Pierre Graff.

L'action ADP cède 0,36% à 63,41 euros vers 11h25, donnant une capitalisation de près de 6,3 milliards.

Cyril Altmeyer, édité par Gilles Guillaume

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...