Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : 'progression mesurée des actions en 2011'.

Marché : 'progression mesurée des actions en 2011'.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Natixis Asset Management a fait un point sur les nouvelles stratégies d'investissement à adopter face à une croissance mondiale renouvelée, lors d'une conférence organisée ce jeudi matin.

Franck Nicolas, directeur allocation globale et ALM, a estimé que 'la construction de portefeuille au quotidien reste un défi, au regard notamment d'une notion d'actif sans risque qui s'effrite'.

Emmanuel Bourdeix, directeur gestions actions, diversifiée et structurée, a livré ses attentes concernant les actions européennes pour 2011, avec environ 10% de hausse attendue.

Il a justifié cette anticipation par un 'profil de rendement/risque favorable pour les actions et des résultats des sociétés bien orientés'.

'Nous tablons sur une croissance des résultats proche de 12% cette année', a précisé Emmanuel Bourdeix.

Ce dernier a également évoqué les plans de rachats d'actions, ainsi que les opérations de fusion-acquisition surtout aux Etats-Unis.

Enfin, selon lui, 'il s'agit d'une classe d'actifs 'sous-détenue' par rapport à l'historique'.

Toutefois, il estime qu'il est encore trop tôt pour revenir sur les émergents, en raison des pressions inflationnistes encore fortes et des politiques monétaires de moins en moins accommodantes.

Emmanuel Bourdeix s'attend ainsi à une progression mesurée mais positive des actions d'ici la fin de l'année.

Il anticipe en outre une amélioration des indicateurs économiques dès le troisième trimestre.

Pour sa part, Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis AM, a souligné qu'une croissance plus limitée des pays industrialisés inciterait les émergents à recentrer leur activité sur leur marché intérieur.

'Ils développeraient davantage leurs marchés financiers afin de gagner en autonomie', a-t-il expliqué, ajoutant que 'les pays industrialisés doivent trouver rapidement de nouvelles sources de croissance pour rester dans la dynamique globale'.

Enfin, concernant la problématique de la Grèce, selon lui, 'la solution optimale consisterait en une structure de défaisance qui permettrait de liquider une partie de la dette, visant à sortir le risque du marché'.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...