Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : 'la bce ne devrait pas griller toutes ses cartouches'

Marché : 'la bce ne devrait pas griller toutes ses cartouches'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Thierry Deheuvels, directeur général délégué, en charge des investissements chez Oddo Asset Management, a tenté de décrypter l'environnement macroéconomique mondial, lors d'une réunion avec la presse organisée ce mardi.

Comme nombre d'analystes, il a regretté les incertitudes qui planent sur la zone euro et brouillent toute visibilité, occultant même le reste du monde, affichant une meilleure forme.

Il a mis en lumière quelques caractéristiques souriantes de l'économie américaine, notamment sur le front de l'emploi. 'Les chiffres du chômage ont été mal interprétés. En effet, le gonflement des inscriptions résulte du mouvement de retour des Américains, plus optimistes, vers l'emploi.'

D'autre part, Thierry Deheuvels s'est félicité de la resolvabilisation des ménages, plus enclins à consommer, ainsi que de la stabilisation de l'immobilier.

Toutefois, il a pointé du doigt la fin de certaines mesures fiscales d'ici la fin de l'année, 'pouvant mener les Etats-Unis tout droit en récession'.

En matière de politique monétaire, il a estimé que la Fed pourrait suggérer dès cette semaine la mise en place prochaine d'un QE3 dans le but de maintenir les taux longs bas.

Quant à la BCE, 'elle ne devrait pas griller toutes ces cartouches dans les jours qui viennent, avant d'avoir pris connaissance de l'issue des multiples rendez-vous inscrits au calendrier de juin'. Ainsi, Thierry Deheuvels table sur le maintien des taux ce mois-ci, en raison de l'attentisme qu'imposent les grandes échéances de cette fin de printemps.

Enfin, Mirela Agache, responsable de la gestion diversifiée et de la multigestion chez Oddo AM, a fait part des choix stratégiques et tactiques adoptés par le groupe.

Elle a invité son auditoire à une prise de bénéfices sur les actions américaines, 'qui ont intégré dans les prix les bonnes nouvelles'. Concernant les actions européennes, aux valorisations attractives, elle conserve et privilégie le choix sectoriel. 'Elles reflètent bien dans les prix la récession et le risque souverain sur les valeurs financières.'

Oddo AM reste pour le moment à l'écart des pays émergents, en attendant davantage de visibilité.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...