Bourse > Actualités > Interviews > Igor de Maack : "Un rally de fin d'année est possible"

Igor de Maack : "Un rally de fin d'année est possible"

Igor de Maack, DNCA FinanceIgor de Maack, DNCA Finance

(Tradingsat.com) - Tombé à 4300 points fin septembre, le CAC 40 a repris près de 600 points en moins d’un mois. Alors que la saison des résultats du troisième trimestre a débuté, Igor de Maack, porte-parole de la gestion de DNCA Finance et co-gérant des fonds actions françaises Centifolia et Gallica éligibles au PEA, nous livre son analyse sur le marché.

Tradingsat.com : Comment interprétez-vous la récente remontée du marché ?

Igor de Maack : Elle a débuté comme un rebond technique. Les niveaux de valorisation dans certains secteurs comme les matières premières, l’automobile, le pétrole, avaient atteint des niveaux vraiment très bas. Mais les premiers résultats d’entreprises pour le troisième trimestre, de bonne qualité dans l’ensemble, commencent à prendre le relais. De plus, la dernière intervention du président de la BCE, Mario Draghi, qui a annoncé qu’il étudiera en décembre un soutien accru à l'économie, tombe à point nommé pour insuffler une nouvelle dynamique.

Tradingsat.com : La visibilité sur le marché s’améliore-t-elle ?

Igor de Maack : Les signaux macroéconomiques sont très contradictoires et difficiles à lire. La politique monétaire américaine a beaucoup perdu en lisibilité. Il est d’ailleurs peut-être déjà trop tard pour relever les taux aux Etats-Unis après 6 années de croissance. Mais si la Fed ne les relève pas maintenant, elle ne disposera plus de l’arme des taux lors de la prochaine crise… Il n’y a qu’en zone euro que l’on soit à peu près sûr de l’existence d’une accélération du cycle économique, alliée à une certaine visibilité sur la politique monétaire. Ce qui nous conduit à conseiller à la fois à nos clients de rester en zone Euro, de ne pas jouer les décisions de politique monétaires aux Etats-Unis, et de s‘en remettre à la microéconomie. En cas de bonne saison des résultats, le (fameux) rally de fin d’année est possible...

Tradingsat.com : Qu’avez-vous repéré comme publications réussies à ce stade ?

Igor de Maack : Dans la distribution, Casino, Carrefour ont profité d’un certain dynamisme de la consommation domestique. Nexans, spécialiste des câbles, est une histoire de restructuration industrielle qui progresse dans la bonne direction. Citons aussi l’équipementier automobile Faurecia, qui a confirmé ses objectifs sur 2015 et 2016 malgré des performances moins bonnes que prévu en Chine. Valeo vient de dire qu’il ne voyait pas d’impact négatif sur son activité de l’affaire Volkswagen. Dans le luxe, LVMH a fait mieux qu’attendu grâce à un rebond de ses ventes de cognac en Chine… Parmi les grosses capitalisations, Orange vient de rassurer avec son retour à la croissance au troisième trimestre, ce qui permet au groupe de viser désormais la fourchette haute de ses objectifs 2015. Les publications sont de bonne facture en Europe.

Tradingsat.com : Orange fait partie des principales lignes du portefeuille de Centifolia, avec Sanofi, Vivendi

Igor de Maack : Oui, ces grands groupes constituent ce que l’on appelle le cœur du portefeuille, répondant aux critères d’une « gestion value ». Il s’agit de sociétés bien gérées avec des free cash flows [flux de trésorerie disponibles, ndlr] solides sur la base d'actifs tangibles, un bon rendement du dividende, une valorisation abordable. Elles font partie du portefeuille depuis longtemps, avec des pondérations qui évoluent au gré des variations de cours et des ajustement de positions : prises partielles de bénéfices ou renforcements sur repli. Elles stabilisent le portefeuille et permettent parfois de surperformer (ex : Orange en 2014).

Tradingsat.com : Voyez-vous des opportunités en termes de rotation sectorielle en ce moment ?

Igor de Maack : Dans les secteurs fortement malmenés, l’automobile reste compliquée à appréhender, il y a beaucoup d’inconnues… l’exposition à la demande chinoise, le scandale Volkswagen dont on ne connaît pas encore tout à fait les tenants et les aboutissants. Si l’économie des marchés émergents s’améliore, un dossier comme Renault peut en profiter, ou bien encore Peugeot, avec l’abolition des sanctions contre l’Iran qui était il y a quelques années le deuxième plus gros marché du groupe après la France. Il est donc possible de compléter quelques lignes sur repli mais sans forcément surpondérer le secteur. Les valeurs pétrolières peuvent constituer un pari moins risqué, avec la remontée probable des cours du baril à moyen terme, mais elles ont déjà pas mal rebondi. Pour les services pétroliers, ce sera plus difficile du fait de la pression des grandes compagnies sur les tarifs mais des opérations de consolidation sont possibles en Europe après celles qui ont eu lieu aux Etats-Unis.

Tradingsat.com : Quelles sont vos principales convictions sectorielles ?

Igor de Maack : Les thématiques préférées chez DNCA Finance sont aujourd’hui les secteurs à forte activité domestique et les entreprises en restructuration, dont on va jouer la recovery [redressement, ndlr], ainsi que les valeurs qui peuvent faire l’objet d’opérations de fusions-acquisition, à l’image de la récente offre sur Montupet ou de celle d’Altice sur NextRadioTV. Les petites et moyennes capitalisations ont ceci d’intéressant qu’elles ont souvent une activité plus domestique, et une moindre exposition aux grandes questions de politique monétaire. Dans le fonds multicaps françaises opportuniste Gallica ou le fonds DNCA PME (dédié aux PME), on trouvera ainsi un distributeur spécialisé comme la FNAC, un groupe industriel comme Nexans, un laboratoire pharmaceutique comme Ipsen, le spécialiste du bouchon Oeneo, ou encore le fabricant de chariots élévateurs Manitou.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...