Bourse > Actualités > Interviews > Sébastien David : Effet de levier 5 sur le pétrole et l'or

Sébastien David : Effet de levier 5 sur le pétrole et l'or

Sébastien David

(Tradingsat.com) - Le pétrole et l’or peuvent connaître des variations importantes, que ce soit en raison d’évènement géopolitiques, ou de l’évolution du contexte macroéconomique dans le monde. De nouveaux certificats à levier Leverage et Short, lancés par Société Générale, permettent depuis quelques mois d’amplifier ces variations par 5, à la hausse comme à la baisse. Sébastien David, responsable Relations Investisseurs, Produits de Bourse, à la Société Générale, nous explique leur fonctionnement.

Tradingsat.com : Quels sont ces certificats, et comment les acheter ?

Sébastien David : Il s’agit de quatre nouveaux certificats : le Brentx5 Leverage (code mnémo BRL5S), le Brent x5 Short (BRS5S), le Gold x5 Leverage (ORL5S) et le Gold x5 Short (ORS5S). Ils sont cotés en continue de 9h05 à 17h30, et se négocient en bourse de la même façon qu’une action chez tous les courtiers et dans toutes les banques.

Tradingsat.com : Comment l’effet de levier est-il conçu ?

Sébastien David : Les certificats répliquent la variation des indices de stratégie Leverage & Short Brent et Gold x5, qui multiplient par 5 la performance d’indices de référence : l’indice Brent Crude Oil Benchmark, et l’Indice Gold Benchmark. Ces indices de référence ont été développés par Société Générale Index (SGI) et sont calculés en temps réel par Standard & Poor‘s ; ils suivent respectivement les performances des contrats futures Brent et Or les plus proches. Par exemple, dans le cas favorable où le cours de l’indice Brent Crude Oil Benchmark gagne 2% sur une journée, l’indice de stratégie Brent x5 Leverage progressera de 10%, et le Certificat Leverage Brent x5 gagnera 10% ajusté du taux de change et hors commission annuelle et frais de réplication.

Tradingsat.com : Pour quel type de stratégie ces produits sont-ils le plus adaptés ?

Sébastien David : Ils sont destinés aux investisseurs anticipant une évolution haussière (certificats Leverage) ou baissière (certificats Short) à court terme des cours du cours du baril de brent ou de l’once d’or.

Tradingsat.com : N’est-il pas possible de garder longtemps ces produits en portefeuille ?

Sébastien David : Il est préférable de favoriser le court terme. Sur plusieurs jours, le scénario peut s’avérer aussi bien favorable que défavorable. Cela va dépendre de l’évolution du cours de l’indice de référence. Par exemple, si celui-ci progresse de 2% trois jours de suite, le Certificat Leverage aura gagné 33,1%, soit plus de 5 fois la variation de l’indice de référence (+6,1%), mais la situation sera au contraire défavorable si l’indice alterne les hausses et les baisses. Le calcul de la performance étant réalisé quotidiennement, il faut retenir que, sur une période donnée, la performance de l'indice Leverage ne correspond jamais à celle du sous-jacent multipliée par 5. Plus on garde le produit longtemps, plus le scénario risque de devenir défavorable du fait de la volatilité du marché. Ces certificats sont donc préconisés pour les investisseurs avertis qui assurent un suivi quotidien de leurs positions et procèdent à des allers-retours fréquents en fonction de l’évolution du sous-jacent.

Tradingsat.com : Quels sont les frais pour ces produits ?

Sébastien David : Les frais de gestion annuels s'élèvent à 0,40% pour les Certificats Brent et Gold x5. A cela s’ajoutent des frais de réplication de 0,80% liés au renouvellement automatique des positions sur contrats futures. En effet, le marché des matières premières a pour particularité d’utiliser des contrats futures qui définissent un prix pour une maturité donnée. Les indices Brent Cure Oil Benchmark et Gold Benchmark développés par Société Générale Index intègrent ainsi une méthode de renouvellement systématique des positions sur contrats futures.

Tradingsat.com : L’investisseur qui investit sur ces produits doit-il faire attention à l’effet de change ?

Sébastien David : Oui, dans la mesure où les indices cotent en dollars, alors que les Certificats sont bien entendus cotés en euros. Une hausse du dollar aura donc un impact favorable sur le cours du Certificat, et inversement.

Tradingsat.com : Quel est le risque maximum auquel on s'expose avec ces certificats Leverage & Short sur matières premières ?

Sébastien David : Contrairement à d’autres solutions à levier, type SRD ou contrats à terme, le risque maximum est limité à la somme investie. En effet, il n'existe pas de système d'appel de marge, obligeant à couper automatiquement ses positions ou à réalimenter son compte en cas d'évolution défavorable du marché.

Tradingsat.com : Les Certificats Leverage et Short sur le CAC 40 (et plusieurs valeurs du CAC 40) ont-ils toujours autant de succès ?

Sébastien David : C’est justement le succès des produits Leverage et Short sur l’indice CAC 40 créés en novembre 2010, et devenus dès 2011 les produits de bourse les plus traités à Paris, qui nous a poussé à élargir notre gamme. Il y avait une forte demande pour mettre à disposition des investisseurs des Certificats Leverage et Short sur le marché des matières premières.

Propos recueillis par François Berthon

Je donne mon avis