Bourse > Actualités > Informations sociétés > Une provision plombe le bénéfice trimestriel de citigroup

Une provision plombe le bénéfice trimestriel de citigroup

Une provision plombe le bénéfice trimestriel de citigroupUne provision plombe le bénéfice trimestriel de citigroup

NEW YORK (Reuters) - Citigroup a annoncé lundi un bénéfice en forte baisse au troisième trimestre en raison d'une provision déjà connue de 4,7 milliards de dollars liée à la cession de sa participation dans la société de courtage Morgan Stanley Smith Barney.

Pour le reste toutefois, les performances de la banque américaine ont rebondi tant dans le produit des prêts immobiliers que dans les activités de marché.

Sous le coup de la provision, le bénéfice net a reculé à 468 millions de dollars, soit 15 cents par action, contre 3,77 milliards (1,23 dollar) un an plus tôt.

Hors provision et charge comptable, le résultat ajusté atteint 3,27 milliards de dollars (1,06 cent/action) contre 2,57 milliards (84 cents) au troisième trimestre 2011. Le bénéfice par action ajusté dépasse ainsi de 10 cents le consensus ThomsonReuters I/B/E/S.

En avant-Bourse à Wall Street, le titre s'adjuge 2,2% en réaction à ces résultats.

Le cours de Bourse de Citigroup a fortement monté ces derniers mois, affichant une progression de 27% depuis la fin juin - soit une hausse trois fois supérieure à celle de l'indice KBW du secteur bancaire américain.

Le bénéfice de la division Securities and Banking a bondi de 67% à la faveur de meilleurs résultats sur les marchés taux et actions et grâce à une baisse des dépenses. Le segment de la banque de détail en Amérique du Nord a pu augmenter ses profits de 18% en raison de la hausse de ses revenus de prêts.

Hors des Etats-Unis, l'activité de banque de détail a en revanche reculé de 3% et le produits des services pour entreprises et administrations publiques ont reculé également.

Les revenus ont affiché une croissance plus forte que les dépenses dans les principales activités de la banque, déclare Vikram Pandit, le directeur général de Citigroup, dans le communiqué de résultats. "Nos activités de coeur de métier ont fait preuve de dynamisme au cours du trimestre, nous avons pu augmenter nos prêts et généré de meilleurs revenus opérationnels", souligne-t-il.

Citigroup avait accepté en septembre de céder ses 49% dans MSSB à Morgan Stanley à un prix bien inférieur à ses espoirs initiaux, ce qui l'obligeait à passer une provision dans ses comptes trimestriels. La coentreprise avait été créée en 2009, en pleine crise financière, dans l'idée de transférer à Morgan Stanley les actifs de la société de courtage Smith Barney.

David Henry, Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...