Bourse > Actualités > Informations sociétés > UBS : Bénéfice en hausse de 44% en 2013, dividende remonté

UBS : Bénéfice en hausse de 44% en 2013, dividende remonté

tradingsat

(CercleFinance.com) - UBS a terminé l'exercice 2013 sur un bénéfice annuel avant impôts de 4,1 milliards de francs suisses, en hausse de 44% par rapport à l'exercice précédent, ce qui va lui permettre d'augmenter son dividende de 67% à 0,25 franc suisse par action au titre de 2013.

Le groupe bancaire suisse indique avoir clôturé l'année sur une 'solide performance' au quatrième trimestre, en dépit de la volatilité persistante des marchés.

UBS note que toutes ses divisions ont affiché de robustes résultats sur l'exercice et explique que la flexibilité de son modèle lui a permis de s'adapter et d'afficher de bons résultats dans des conditions de marché diverses.

'Nous avons terminé l'année en dépassant la majorité de nos objectifs de performance et continuerons à mettre en oeuvre notre stratégie avec rigueur afin de garantir la pérennité de notre entreprise', souligne Sergio Ermotti, le directeur général du groupe.

Au total, le résultat net revenant aux actionnaires d'UBS pour l'exercice 2013 se monte à 3,2 milliards de francs suisses, correspondant à un résultat dilué par action de 0,83 franc suisse.

La branche de gestion de fortune ('Wealth Management') a dégagé à elle seule un bénéfice corrigé avant impôts en progression de 17% à 2,4 milliards de francs suisses.

Dans le métier, les afflux nets d'argent frais ont progressé de 9,6 milliards de francs suisses, à 35,9 milliards, grâce notamment à de solides flux en provenance notamment de l'Asie-Pacifique.

La division de banque d'investissement ('Investment Bank') a enregistré de son côté un bénéfice de 2,5 milliards de francs suisses l'an dernier, avec un rende­ment sur fonds propres de 30,6% largement supérieur à l'objectif qui consistait à dépasser les 15%.

Abordant ses perspectives, UBS note que bon nombre de défis et de problèmes géopolitiques subsistent en ce début de premier trimestre.

'L'absence de solutions durables et crédibles aux problèmes non réglés en Europe, la persistance des questions liées au budget américain et à la politique monétaire américaine, la fragilité des marchés émergents et les perspectives contrastées pour la croissance mondiales rendent une amélioration des conditions prévalant sur le marché peu probable', s'inquiète la banque.

Le groupe estime que cela pourrait empêcher les améliorations, habituellement constatées au premier trimestre, de ses niveaux d'activité et de volumes de négoce et pénaliser la croissance des revenus, la marge d'intérêts nette et les afflux net d'argent frais.

UBS s'attend néanmoins à ce que ses activités de gestion de fortune continuent de générer un afflux net d'argent frais.

Son ratio de capitaux propres de catégorie 1 a augmenté de 300 points de base à 12,8% en 2013, ce qui en fait l'un des établissements les mieux capitalisés du secteur.

Le titre s'appréciait de 3,8% à 18,1 francs vers 9h20, alors que l'indice européen des valeurs bancaires prenait au même moment 0,1%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...