Bourse > Actualités > Informations sociétés > Total affiche un solide 3e trimestre

Total affiche un solide 3e trimestre

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Total a publié mercredi des résultats en nette hausse au troisième trimestre et a fait savoir qu'il travaillait activement à la mise en oeuvre de son programme de cessions.

La troisième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell et BP, a annoncé fin septembre 15 à 20 milliards de dollars de ventes d'actifs sur la période 2012-2014 pour financer ses investissements et doper sa génération de trésorerie.

"Nous négocions actuellement plusieurs cessions et j'espère que nous aurons de bonnes nouvelles sur des ventes d'actifs importantes d'ici à la fin de l'année ou début 2013", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Patrick de La Chevardière, le directeur financier, précisant que plus de 50% du programme de vente d'actifs étaient à ce jour réalisés ou engagés.

Ce programme s'est traduit par la vente du solde de la participation dans Sanofi et devrait inclure TIGF, la filiale de transport et de stockage de gaz de Total active dans 15 départements du sud-ouest de la France.

"Le processus prendra certainement plusieurs mois", a indiqué Patrick de La Chevardière, précisant que les premières déclarations d'intentions des candidats à la reprise de TIGF étaient attendues pour la mi-novembre.

Dans un communiqué diffusé à l'issue d'un comité d'entreprise extraordinaire, les syndicats de TIGF ont de leur côté annoncé avoir exercé leur droit d'alerte "au regard de la situation préoccupante de l'entreprise sur le plan de l'emploi et sur le plan économique".

Ils ont également désigné un expert du cabinet Legrand Fiduciaire afin d'examiner des dossiers demandés à la direction de TIGF et de Total, parmi lesquels un rapport sur la place de TIGF dans les marchés gaziers français et européen et le cahier des charges imposé aux repreneurs potentiels.

ACCORD ENVISAGÉ SUR LE SOUDAN DU SUD

Hors exceptionnels, le bénéfice net de Total a atteint 3,35 milliards d'euros sur la période juillet-septembre (+20%), pour un chiffre d'affaires de 49,89 milliards (+8%), grâce notamment à la hausse des marges de raffinage.

Le résultat net part du groupe recule en revanche de 7% à 3,06 milliards en raison principalement d'un impact négatif de 800 millions lié à des éléments non-récurrents, composés notamment d'une perte de valeur sur des actifs aux Etats-Unis et d'une taxation exceptionnelle des stocks pétroliers en France.

Le groupe prévoit de payer un acompte sur dividende relatif au troisième trimestre de 0,59 euro par action, stable par rapport à celui du deuxième, qui représentait lui-même la première hausse depuis la mise en place d'un paiement trimestriel.

La production d'hydrocarbures de Total a totalisé 2,272 millions de barils équivalent pétrole par jour au troisième trimestre, pénalisée notamment par des accidents en mer du Nord et au Nigeria.

"En supposant que la production du 4e trimestre sera relativement stable par rapport à celle du 3e trimestre, elle pourrait être en légère baisse sur l'ensemble de l'année par rapport à 2011", a indiqué Patrick de La Chevardière.

Le groupe pétrolier espère toujours redémarrer progressivement fin 2012 ou début 2013 sa plate-forme d'Elgin-Franklin, en mer du Nord, arrêtée depuis une fuite de gaz survenue en mars.

Vers 16h20, l'action Total gagnait 0,9% à 39,34 euros, enregistrant l'une des plus fortes hausses du CAC 40.

Total a annoncé fin septembre qu'il pensait pouvoir produire environ trois millions de barils équivalent pétrole par jour à l'horizon 2017, contre 2,3 millions en 2011.

Il a également confirmé à la même occasion que sa production devrait croître de 3% par an en moyenne sur la période 2011-2015 dans l'hypothèse d'un baril à 100 dollars.

Le groupe s'est par ailleurs dit confiant dans sa capacité à conclure un accord avec le Soudan du Sud pour reprendre des opérations d'exploration après la division en trois parties d'un gigantesque bloc détenu à 32,5% par le groupe français.

Avec Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...