Bourse > Actualités > Informations sociétés > Syngenta : Lanterne rouge du SMI, tendances dégradées

Syngenta : Lanterne rouge du SMI, tendances dégradées

tradingsat

(CercleFinance.com) - A la Bourse de Zurich ce matin, l'action Syngenta tenait la tête des plus fortes baisses en perdant près de 3% à 290 francs. Le géant suisse de l'agrochimie, qui dernièrement a décliné une offre de Monsanto de l'ordre de 470 francs par action, a fait état au 3e trimestre (T3) d'un CA de 2,6 milliards de dollars en baisse publiée de 12%. Soit deux fois pire que les attentes du consensus. En cause : 'la dépréciation de la plupart des monnaies face au dollar', indique le groupe. Mais aussi le Brésil et l'Europe. De plus, les projections 2015 ont été passablement complexifiées. Il en ressort notamment qu'en données publiées, les ventes annuelles comme l'excédent brut d'exploitation (EBITDA, en anglais) sont désormais attendus en baisse.

Au sein du bureau d'études Bryan Garnier, les analystes indiquent ce matin que 'comme cela était redouté, (les chiffres de Syngenta pour le T3) ne sont pas bons du tout et montrent clairement une dégradation dans toutes les régions'.

Lors du T3, les devises ont effectivement été pénalisantes : sur la période, l'activité du groupe est restée inchangée à taux de changes constants. Mais 'en excluant le glyphosate et la modification des conditions de vente au Brésil précédemment annoncée, le chiffre d'affaires a reculé de 8% à taux de change constants', précise Syngenta.

Sur les neuf premiers mois de son exercice, Syngenta afiche un CA de 10,3 milliards de dollars. Soit une hausse de 2% à changes constants, et une meilleure tendance que celle constatée au T3.

La direction évoque une 'météo défavorable en Asie-Pacifique' et 'un environnement difficile en Amérique latine : dépréciation du taux de change'. Le directeur général, Mike Mack, a déclaré qu''au T3, l'Amérique latine a continué de subir les contrecoups de la volatilité des monnaies au Brésil et du durcissement des conditions de crédit.” Et aussi que “cela signifie que nous ne devrions pas atteindre nos prévisions initiales de croissance pour 2015 dans la région”, tout en restant leader.

'Les ventes baissent dans toutes les zones et hors changes, celles d'Europe et d'Amérique latine ont viré au rouge au 3e trimestre', commentent les spécialistes de Bryan Garnier. 'La première de ces deux régions a été affectée par la sécheresse quand la seconde a souffert des faibles prix des matières premières, de la dépréciation du réal brésilien et du durcissement des conditions de crédit en Argentine', indiquent encore les spécialistes.

Au niveau de l'ensemble du groupe, Syngenta s'attend, en 2015 et à changes constants, à des ventes stables (confirmant ainsi l'objectif antérieur), mais désormais une croissance 'à deux chiffres' (plus de 10%) de l'EBITDA (qui précédemment était attendu stable)”.

La direction prévoit aussi que 'les économies générées par l'AOL (pour 'Accelerating Operational Leverage', soit le programme d'économies, ndlr) sont conformes aux prévisions; la rentabilité sur l'ensemble de l'année devrait s'améliorer'.

Les prévisions de rentabilité seraient-elles relevées ? Ce n'est pas si simple, car Syngenta vient d'ajouter d'autres prévisions : en données publiées, le CA 2015 devrait reculer de l'ordre de 5%, en raison notamment de la force du dollar, de même que l'EBITDA publié. Le cash-flow disponible est enfin attendu en baisse, quoique “robuste”.

Par ailleurs, Syngenta n'a pas soufflé mot de la mise en vente de sa division semences, que l'on suppose donc toujours en cours et qui intéresse, sous conditions bien sûr, le français Vilmorin.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...