Bourse > Actualités > Informations sociétés > Syngenta : En hausse à Zurich malgré un bénéfice en baisse

Syngenta : En hausse à Zurich malgré un bénéfice en baisse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Spécialiste suisse des produits agrochimiques, Syngenta a terminé l'année 2014 sur un résultat net en baisse de 2% à 1,6 milliard de dollars (19,4 dollars par action). Cependant, les chiffres publiés dépassent les prévisions, le groupe ayant notamment pu passer des hausses tarifaires significatives. De plus, le dividende proposé à la prochaine AG sera relevé de 10%, à 11 francs suisses par action. En dollars, sa hausse serait de 6%. A la Bourse de Zurich, l'action Syngenta prend 3,5% ce matin.

L'an dernier, les ventes du groupe spécialisé dans l'agrochimie ont augmenté de 3% à 15,1 milliards de dollars, soit + 5% à devises constantes. En données organiques, la hausse atteint 6%, dont 3 points en hausse des volumes et 3 points de hausses des prix.

Le résultat opérationnel a progressé symboliquement de 1%, à 2,1 milliards de dollars.

Directeur général du groupe, Mike Mack souligne que Syngenta a fait face en 2014 à la baisse du prix des céréales, à des conditions climatiques défavorables en Amérique du Nord et à une réduction 'délibérée' des marges sur le glyphosate (un herbicide).

Reste que pour la 5e année consécutive et malgré les troubles géopolitiques, les ventes dans les pays émergents (qui concentrent désormais plus de 50% du total) ont cru 'à deux chiffres', et que la progression demeurait 'robuste' en Europe occidentale. Au Brésil, le fongicide Elatus a été très bien reçu pour son lancement, avec plus de 300 millions de dollars de facturations sur l'exercice.

Certes, l'effet de changes négatif a pesé sur les marges, notamment dans les émergents. Mais M. Mack rappelle que la mise en place du programme d'économies se poursuit.

En guise de perspectives, Syngenta table sur des ventes globalement stables à changes constants. L 'excédent brut d'exploitation (+ 1% à 2,9 milliards de dollars en 2014 ; + 7% à changes constants) resterait à peu près inchangé, toujours hors effets des devises.

A compter de 2016, la baisse des prix des matières premières devrait compenser, pour la base de coûts, l'envolée du franc suisse sur le marché des changes, prévoit la direction.

Combinées au lancements de produits et aux économies, ces tendances devraient permettre à la marge brute d'exploitation d'atteindre de 24 à 26% en 2018, contre 19,3% en 2014.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...