Bourse > Actualités > Informations sociétés > Rio Tinto atteint son objectif dans le fer, l'aluminium va mieux

Rio Tinto atteint son objectif dans le fer, l'aluminium va mieux

Rio Tinto atteint son objectif dans le fer, l'aluminium va mieuxRio Tinto atteint son objectif dans le fer, l'aluminium va mieux

par James Regan

SYDNEY (Reuters) - Rio Tinto a annoncé mardi une forte hausse de la production trimestrielle de minerai de fer ainsi que de bonnes nouvelles pour sa division aluminium qui faisait grise mine depuis des années.

Le deuxième producteur mondial de minerai de fer derrière le brésilien Vale a augmenté sa production de 12% au quatrième trimestre, par rapport à la période comparable de 2013, à 79,1 millions de tonnes, réalisant son objectif annuel de 295 millions de tonnes.

Le minerai de fer représente 90% du résultat de Rio Tinto et cette hausse du tonnage est perçue comme un moyen de renforcer son bilan au vu de sa promesse d'augmenter sensiblement les rendements au profit de l'actionnaire.

Les analystes pensent que le groupe minier consacrera jusqu'à quatre milliards de dollars à racheter ses propres actions.

"Nous avons connu une année réussie en matière de production, couronnée par un solide quatrième trimestre", a dit le directeur général Sam Walsh. "La production est conforme à nos objectifs pour l'ensemble de nos grands produits".

Les leaders mondiaux tels que Rio, Vale et BHP Billiton, à la recherche d'une croissance des parts de marché, augmentent leur production en dépit d'une chute des prix de 47% en 2014 pour cause de surcapacité.

Cela étant, cette offensive pour regagner du terrain face aux groupes chinois ne porte guère ses fruits pour le moment.

Dans le segment de l'aluminium, Rio se remet régulièrement de sa catastrophique acquisition d'Alcan en 2007, qui l'avait menée au bord de la faillite.

Le bénéfice net de la division aluminium est passé de 54 millions de dollars en 2012 à 557 millions en 2013 et a peut-être encore augmenté l'an passé grâce à une hausse des prix de 6,5%.

Rio a fait état d'une baisse limitée de la production de ce métal léger, de 1% en 2014 à 3,36 millions de tonnes, ce qui laisse présager une plus grande contribution aux profits de l'année dernière.

Alcoa, son plus proche concurrent dans ce segment, a annoncé la semaine passée son meilleur résultat d'exploitation depuis 2008.

Rio publiera ses comptes de 2014 le 13 février. Les analystes prévoient une baisse de près de 10% du bénéfice à quelque neuf milliards de dollars, reflétant la chute des prix du minerai de fer.

Le groupe a dit qu'il avait vendu son fer au prix moyen de 84,30 dollars la tonne en 2014, bien au-dessus du prix du marché qui est actuellement de 67,89 dollars la tonne. Citi anticipe pour 2015 un prix de 58 dollars la tonne.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...