Bourse > Actualités > Informations sociétés > Richemont : Lanterne rouge du SMI sur une activité décevante

Richemont : Lanterne rouge du SMI sur une activité décevante

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au 3e trimestre de son exercice 2014/2015, soit d'octobre à décembre derniers, les ventes de de Richemont, soit 3,05 milliards d'euros, sont restées stables à changes constants, alors qu'elles étaient attendues en hausse de l'ordre de 1 à 1,5%. La tendance ralentit donc puisqu'au premier semestre, l'activité avait progressé de 4% à devises comparables. En cause : principalement l'Asie, où la tendance macroéconomique et les événements de Hong Kong ont pesé.

A la Bourse de Zurich où l'indice SMI prend 0,8%, l'action Richemont est la seule de ses 20 composantes à perdre du terrain, en cédant 1,2% à 87,6 francs suisses.

Par zone géographique, au 3e trimestre et à changes constants, les ventes ont été dynamiques en Europe (+ 9%) et sur le continent américain (+ 7%), soit au total 57% du CA. En revanche, dans les régions Asie-Pacifique (- 12%) et Japon (+ 2%), soit 43% du CA, les tendances étaient moins favorables.

La direction évoque 'en Asie-Pacifique, une base de comparaison défavorable et des conditions difficiles sur la plupart de nos marchés, principalement à Hong Kong et Macao'.

A l'inverse, l'Europe a profité de taux de changes plus favorables à des touristes étrangers plus nombreux. Sur le continent américain, la tendance restait dynamique, quoi que moins qu'au S1 (+ 13%, à changes constants) grâce à la joaillerie et à la bonne orientation confirmée de Net-a-Porter.

Par ligne de métier, et dans ces mêmes conditions, les ventes de la branche Joaillerie (51,2% du CA), la plus rentable, se sont tassées de 1%, et celles de l'horlogerie de 4%. La division Autres (22% du CA), qui comprend des marques comme Net-a-porter, Montblanc et Lancel, a progressé de 7%.

Par canal de distribution, toujours au T3 et à changes constants, les vente en magasins propres (+ 2%) restent plus dynamiques que celles réalisées via des intermédiaires (- 2%).

Au 31 décembre, la position de trésorerie nette du groupe était de 4,9 milliards d'euros, soit 600 millions de plus qu'un an plus tôt.

Commentant ces chiffres, les analystes d'Aurel BGC indiquent ce matin que certes, “cette performance suppose une très légère amélioration séquentielle de l'activité par rapport au point bas du mois d'octobre (- 1% à changes constants, dont +4% en euros). Mais elle ne traduit pas une réelle amélioration des tendances car les bases de comparaison étaient nettement plus favorables sur novembre/décembre, alors que le mois d'octobre avait été lourdement pénalisé par les perturbations à Hong Kong (15% des ventes)”.

Tout en restant convaincus de la qualité de la valeur, notamment dans la joaillerie, les analystes estiment que son potentiel de hausse est limité. Leur conseil de 'conserver' est assorti d'un objectif de cours de 93 francs.

Chez Bryan Garnier, les analystes ne peuvent que constater le ralentissement par rapport au 1er semestre, mais ils soulignent aussi la bonne tenue du marché américain, principalement grâce aux Etats-Unis. En Asie-Pacifique, les manifestations à Hong Kong, aujourd'hui terminées, ont pesé, et 'la situation s'améliore progressivement en Chine continentale' ainsi qu'au Japon (par rapport au S1). Ils conseillent donc toujours d'acheter le titre, tout en réduisant leur valeur d'équilibre de 105 à 102 francs.

Pour Société Générale enfin, si cette performance trimestrielle est sans doute 'médiocre', elle était aussi attendue et devrait précéder un rattrapage lors du prochain exercice. La croissance organique du groupe, qui correspond aussi à ses ventes hors changes puisque son périmètre ne change pas, devrait selon Société Générale atteindre de 5 à 6% en 2015/2016. Le conseil d'achat est donc maintenu, ainsi que l'objectif de cours de 110 francs suisses.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...