Bourse > Actualités > Informations sociétés > Richemont : Au sommet, bon début d'exercice 2013/2014

Richemont : Au sommet, bon début d'exercice 2013/2014

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme de son exercice 2012/2013 clos fin mars dernier, le bénéfice net de Richemont a décollé de 30% à deux milliards d'euros (3,6 euros par action). Le groupe, dont le rythme des ventes s'est accéléré en avril, premier mois de l'exercice 2013/2014, déclare envisager l'avenir avec “un certain optimisme”. Notons que le patron et principal actionnaire du groupe, Johann Rupert, entend prendre un congé sabbatique d'un an à compter de septembre prochain.

En Bourse de Zurich ce matin, l'action Richemont s'adjuge encore 6% à 87,5 francs suisses, quelques minutes après avoir atteint un nouveau record historique à 88,8 francs.

Le montant du dividende proposé à la prochaine AG sera fortement relevé de 0,55 à un euro par action (+ 81,8%).

Sur la période, les ventes du groupe de luxe helvétique spécialisé dans la haute joaillerie et l'horlogerie haut de gamme (marques Cartier, Van Cleef & Arpels, Baume & Mercier, Vacheron Constantin...) ont augmenté de 14% en termes publiés à 10,1 milliards d'euros. A changes constants, la hausse est de 9%.

A changes constants toujours, l'Europe a été la région la plus dynamique (+ 14% à 3,6 milliards d'euros), en raison des achats qu'y ont réalisé les touristes étrangers. Elle est suivie des Amériques (+ 11% à 1,5 milliard) et du Japon (+ 6% à 904 millions).

Notons que l'importante région Asie Pacifique (+ 5% à 4,2 milliards d'euros), soit essentiellement la Chine continentale et Hong Kong, affiche la croissance la plus lente. La dynamique était d'ailleurs moins favorable au second semestre qu'au premier (+ 9%), souligne le groupe.

Par canal de distribution, et toujours à changes constants, les ventes de gros (+ 7% à 4,7 milliards d'euros) sont toujours moins dynamiques que celles du réseau de détail du groupe (+ 11% à 5,4 milliards d'euros).

Le résultat d'exploitation, en hausse de 18% à 2,4 milliards d'euros, porte la marge correspondante de 23,1 à 23,9%.

Enfin, le cash-flow opérationnel (+ 8,1% à 1,9 milliard d'euros) permet à la position de trésorerie nette de Richemont de progresser symboliquement à 3,2 milliards d'euros.

Cependant, en avril 2013, le premier mois de l'exercice 2013/2014, les ventes de Richemont ont pris de la vitesse (+ 12% à changes constants), 'en dépit du ralentissement en Asie-Pacifique et des incertitudes qui continuent à peser sur l'économie mondiale.'

En guise de perspectives, Richemont dit envisager l'avenir 'avec un certain optimisme'. Les investissements visant à augmenter les capacités de production, à intégrer davantage les manufactures et à adapter la stratégie de distribution se poursuivent.

Président et principal actionnaire du groupe, Johann Rupert annonce qu'il prendra une année de congé sabbatique à compter de l'AG de septembre. Le vice-président du groupe, Yves-André Istel, assurera en son absence la direction du conseil d'administration.

'Nous nous devons de souligner que la croissance des ventes en avril (+ 12% à changes constants, contre un consensus de 7 à 8%) ont dépassé les attentes', commentent ce matin les analystes de Bryan Garnier, 'et ce alors même que la base de comparaison n'était pas favorable', puisqu'en avril 2012 la hausse des ventes à changes constants avait atteint 21%.

Conseillant le titre à l'achat en visant une valeur d'équilibre de 82 francs suisses, les analystes notent que le titre affiche, sur la base du ratio de valeur d'entreprise / résultat d'exploitation, une décote de 15% sur le secteur du luxe.

'Le message sur le reste de l'année est nettement moins prudent que lors du dernier communiqué', commentent de leur côté les analystes d'Aurel BGC, toujours à l'achat avec un objectif de cours actuellement sous revue.

'Cette publication très solide et l'accélération de la croissance organique depuis le début d'année sont une bonne illustration de la qualité du portefeuille de marques de Richemont dont la capacité de résistance est supérieure à ses concurrents (pricing power élevé) grâce à ses positions de leader à la fois dans les montres et la joaillerie haut de gamme', ajoutent encore les analystes.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...